En ce moment En ce moment

Infographie Bien être au travail: les attentes des salariés

Publié par le

Près de six cadres sur dix considèrent que leur entreprise se préoccupe du bien-être de ses collaborateurs, apprend t-on dans une étude menée par Lavazza, qui a a sondé des cadres pour connaître leurs attentes en matière de bien être au travail.

  • Imprimer

Après les sujets évoqués lors de la pause café en entreprise et les us et coutumes des fêtes de fin d'année en entreprise, Lavazza s'est intéressée au bien-être au travail; aux attentes des salariés en la matière et aux Chiefs Happiness Officer (CHO), autrement dit "responsable du bonheur au bureau" dont la mission est de développer une ambiance détendue et conviviale au travail grâce à la mise en place par exemple de cours de sport, de tournois de baby-foot, de petits-déjeuners et paniers de fruits servis tous les matins, etc. En se sentant mieux au travail, les employés seraient plus productifs et se sentiraient lus épanouis.

Les chiffres clés de cette étude(1):

- Près de six cadres sur dix considèrent que leur entreprise se préoccupe du bien-être de ses collaborateurs (57%) contre un sur deux en 2012. Un chiffre qui monte à près de neuf cadres sur dix (87%) pour ceux exerçant dans une entreprise ayant un Chief Happiness Officer.

- Des actions en faveur du bien-être des salariés encore assez disparates dans les entreprises françaises : le télétravail apparaissant comme la mesure la plus développée (55%).

Les attentes des cadres

- Les cadres plébiscitent trois types de services comme contribuant à l'épanouissement des salariés :

* le télétravail : 83% (48% "Beaucoup")

* les attentions quotidiennes (café à disposition, panier de fruits, etc) : 83% (44% "Beaucoup")

* la présence d'équipements ou d'espaces dédiés au bien-être (salle de repos, salle de sport, etc) : 83% (42% "Beaucoup")

* Les cadres considèrent que la création d'un poste de Chief Happiness Officer constitue une évolution positive dans le monde de l'entreprise : 82% estiment que cette fonction est une bonne chose, 79% que cela impacte positivement la productivité des salariés, et 72% que ce type de poste devrait être généralisé dans toutes les entreprises

- Près de neuf cadres de moins de 35 ans sur dix considèrent positivement l'arrivée de Chief Hapiness Officier (89% y voient une "bonne chose" contre 80% chez les plus de 35 ans).

(1) L'étude a été menée auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population cadre. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, secteur d'activité) après stratification par région. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 28 février au 6 mars 2019.


la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet