En ce moment En ce moment

Jones Lang LaSalle bannit les gobelets jetables et donne du travail au STPA

Publié par le - mis à jour à
Jones Lang LaSalle bannit les gobelets jetables et donne du travail au STPA

Chaque année, ce n'étaient pas moins de 200 000 gobelets en carton plastifié qui étaient jetés par les quelque 450 collaborateurs du siège de Jones Lang LaSalle (JLL). La direction des achats a trouvé une parade, un peu plus onéreuse, mais largement plus vertueuse.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Il nous fallait mettre en place une solution durable de bout en bout pour les gobelets, surtout que nous venions de déployer le recyclage du papier, du plastique, du verre, du métal et des piles avec l'entreprise Cèdre", explique Marine Guiot, directrice des achats chez JLL. Après avoir étudié plusieurs options, comme le mug ou l'eco-cup, la direction des achats a porté son choix, en juillet 2018, sur la proposition de la start-up Newcy. Depuis, des gobelets réutilisables, fabriqués en France, ont été mis à disposition des collaborateurs dans les espaces détente des bureaux du VIII e arrondissement de JLL. Après utilisation, ils sont déposés dans des collecteurs dédiés. Tous les 15 jours, ils sont récupérés au moyen de camions fonctionnant au biométhane et lavés par une entreprise adaptée. "Newcy a pu embaucher onze employés du secteur solidaire afin d'assurer le bon fonctionnement de la station de lavage sur Paris, se réjouit Marine Guiot. En fin de vie, c'est-à-dire après douze ans d'utilisation, les gobelets sont recyclés, servant notamment à la fabrication de pare-chocs de voiture. La première année, cette solution représentait un coût évalué à 22 K euros eu égard des investissements à effectuer, aux alentours de 15 K euros les suivantes."

Des gains environnementaux

Néanmoins, le surcoût se compense largement par les performances environnementales qui en découlent. "Nous avons cessé toute utilisation de gobelets jetables et ainsi réduit nos déchets. Dès les six premiers mois, nous avons vu notre consommation d'eau réduite de 71% et avons économisé 1,5 tonne de CO2". Les salariés ont adhéré. 95% jugent cette pratique utile. Sensibilisés par des actions de communication, 48% d'entre eux auraient même depuis adopté de nouveaux gestes responsables au travail ou dans leur vie privée. Reste à améliorer le taux de réutilisation quotidien des gobelets par des piqûres de rappel et le concours d'ambassadeurs volontaires dans chacun des services. "Au départ, nous avions un ratio de 1,25. Aujourd'hui, nous nous rapprochons des deux réutilisations."

La solution Newcy s'est également soldée par une diminution du nombre de sacs-poubelle générés à l'heure du déjeuner, passant de 22 à 15 unités. "Intervenant le midi dans nos locaux, notre prestataire de ménage GSF a été convaincu. Il est lui-même devenu prescripteur Newcy auprès de ses clients". Le site JLL de la Défense bénéficie du dispositif Newcy depuis cet été. Celui de Lyon pourrait également en profiter, ayant une taille critique suffisante. "Nous sommes aussi tributaires du réseau que parvient à tisser Newcy avec des entreprises adaptées sur le territoire", admet Marine Guiot. En attendant, la direction des achats réfléchit activement à l'emploi de contenants réutilisables pour le midi. Dès lors que la maturité des acteurs en place sera atteinte", confirme Marine Guiot.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Fanny Perrin d' Arloz

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet