Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Sécurité logicielle : EDR Optimum & EDR Sandbox, un duo de choc au service de la relance économique !

Publié par le - mis à jour à

Hybridation du travail, explosion des cyber malveillances… Et si la relance économique passait par l’optimisation de la sécurisation des terminaux ? Explications avec Lionel Audras, Responsable de l'équipe Solutions Infrastructure d'inmac wstore.

  • Imprimer

Si l’on s’en réfère aux derniers chiffres publiés par la DARES (Direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques) en juillet 2021, 23 % des salariés ont été au moins un jour en télétravail. Les salariés concernés par le télétravail ne sont plus que 14 % à avoir télétravaillé tous les jours de la semaine. En d’autres termes, seuls 3% de l'ensemble des salariés continuent de télétravailler tous les jours, contre 4% en juin, 8% en mai et 10% en avril… Si la marée « télétravail » semble amorcer son reflux, elle a laissé des traces. Désormais, les entreprises doivent composer avec une hybridation de l’organisation du travail. D’un côté, des collaborateurs qui ont apprécié de limiter le temps passé dans les transports et la possibilité de gagner en autonomie dans la gestion de leurs missions. De l’autre, d’ardents défenseurs du travail en présentiel, soucieux de préserver les équilibres entre vie professionnelle et vie personnelle. Au-delà des questionnements liés au management des équipes ou encore à la motivation, l’enjeu de la sécurité est central !

 

Des menaces toujours plus nombreuses

En effet, l’un des stigmates incontournables de la crise sanitaire, c’est bien l’explosion de la cybermenace. D’après le rapport DBIR 2021 de Verizon, les attaques par ransomware représentent désormais 10% de toutes les compromissions, soit plus du double de l'année dernière ! L’autre enseignement clé de cette étude, c’est la place du facteur humain dans l’exposition au risque, puisqu’il est en cause dans 85 % des compromissions. Le phishing représente 36 % des compromissions observées. « Les attaques se multiplient d’autant plus que les collaborateurs accèdent au système d’informations de l’extérieur, explique Lionel Audras, Responsable de l'équipe Solutions Infrastructure d'inmac wstore. Cela suppose de renforcer la sécurité informatique et notamment la sécurité des emails ! ». Compromettre les boîtes email professionnelles s’est imposé comme le mode opératoire de prédilection pour assurer la propagation des cybermalveillances.

 

Se protéger pour ne pas entraver la relance !

Si la menace est réelle et le risque est omniprésent, il existe des solutions ! L’enjeu ? Automatiser la protection afin que les collaborateurs puissent se concentrer sur leur cœur de métier et profiter pleinement de la reprise économique. Cette réalité, le ZooParc de Beauval n’a pas attendu la crise sanitaire pour s’en saisir. Client depuis 2017 des solutions Kaspersky, le parc animalier a choisi en 2020, de compléter sa protection informatique avec des solutions EDR Kaspersky. Acronyme de Endpoint Detection and Response, l’EDR est pensée comme une boîte à outils de détection en vue d’assurer la protection des terminaux. La sandbox exploite un serveur dédié pour analyser l'exécution des objets suspects dans un environnement isolé. L’objectif : optimiser la protection en n’ajoutant aucun complément logiciel sur les postes de travail. « Le déploiement s'est déroulé très facilement et de manière très fluide, nous avions déjà les agents Kaspersky déployés sur nos postes clients... C'est venu en complément de l'existant et pour l'utilisateur c'est totalement transparent, pas de perte de performance », conclut Sylvain Spodar, Directeur des systèmes d'Information du ZooParc de Beauval.

 

Envie d’en apprendre davantage sur les solutions EDR de Kaspersky ?