En ce moment En ce moment

Dépendance fournisseurs : je t'aime, moi non plus !

Publié par le
Dépendance fournisseurs : je t'aime, moi non plus !

Piloter la dépendance

Pour François Hamy, responsable de l'animation du groupe métier Centraliens Achats, la dépendance économique doit reposer sur "des relations mutuellement bénéfiques de part et d'autre afin que les deux parties aient des intérêts équivalents à réussir le contrat ". L'enjeu réside donc dans la manière dont est pilotée cette relation fournisseurs et sont conclues les conditions du business au départ dans le contrat.

François Hamy estime que "le meilleur contrat est celui qu'on oublie".

François Hamy estime que "le meilleur contrat est celui qu'on oublie". Chaque partie réalise son business sous sa responsabilité sans avoir besoin de "cadrer " son partenaire avec une surveillance coûteuse, puisque les performances ont été définies, et le moyen de les rémunérer en cas de succès ou d'écarts."

Dans son étude, Kurt Salmon énumère quelques plans d'action "classiques" à mettre en oeuvre : envoyer une lettre au fournisseur pour l'informer de son état de dépendance ainsi qu'un questionnaire relatif à sa perception de celle-ci, se focaliser sur les fournisseurs stratégiques (SRM et responsables fournisseurs), investir sur la montée en qualité de la base fournisseurs et analyser les cas de dépendance avérés pour bien comprendre la situation.

Le cabinet de conseil pointe également d'autres actions "unilatérales" plus avancées menées par des directions achats plus matures comme le fait de s'assurer en continu de la qualité et de l'exhaustivité des informations dans le référentiel fournisseurs, de se doter d'outils permettant de bien connaître la dépense et la répartition entre fournisseurs, ou encore d'intégrer l'identification de la situation de dépendance sur une matrice des risques et la communiquer en interne à toutes les parties prenantes.

Plus rares mais préconisées : des actions "collaboratives" entre clients et fournisseurs, comme le fait de définir un plan d'accompagnement visant à surmonter la situation de dépendance sponsorisé par un membre influent du client, idéalement membre du comex, s'engager dans une démarche de performance durable (intégration, engagement contractuel plus long), soutenir les fournisseurs dépendants (financièrement, actions communes) ou encore créer un fonds de soutien destiné à contribuer au financement du développement des fournisseurs dépendants.

Les cinq critères retenus par la jurisprudence pour qualifier l'EDE

Pour que cette qualification soit retenue, ces critères doivent être simultanément présents :

1 - La part du client dans le CA du fournisseur

2 - La notoriété du client

3 - L'importance de la part de marché du client

4 - L'existence ou non de solutions alternatives

5 - Les facteurs qui ont conduit à la situation de dépendance doivent être étrangers à la partie se trouvant en situation de dépendance et ne doivent pas résulter de ses propres choix stratégiques.

A lire en page 3 : "La dépendance économique est un sujet qui intéresse de près le Comex"

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Ecosystème

Par Carine Guicheteau

Rebondissement après rebondissement, le Brexit nous tient en haleine. Mais, malgré les incertitudes sur les conditions du divorce, vous devez [...]