À quoi ressemble un sourcing stratégique « efficace » ?

Publié par le | Mis à jour le

La meilleure méthode à suivre par les spécialistes achats, pour s’assurer de leur « efficacité » en sourcing stratégique, c’est de miser sur la pratique. La pratique mène à la perfection, et chaque nouvelle contrainte ou évolution à gérer constitue un nouvel outil pour affronter l’avenir.

  • Imprimer

S’il vous est déjà arrivé de lire un article consacré aux meilleures pratiques appliquées aux achats, vous n’ignorez pas qu’en la matière, une infime minorité d’équipes se classe parmi les chefs de file et qu’une toute aussi petite minorité fait partie des lanternes rouges. Entre ces deux extrêmes, on retrouve l’immense majorité des entreprises et des équipes – chacune d’elles redoublant d’efforts au quotidien pour se montrer aussi efficace que possible compte tenu des priorités, contraintes et ressources qui sont les siennes.

Alors, à quoi ressemble un sourcing stratégique « efficace » ?

La principale différence entre un sourcing stratégique et un sourcing stratégique « efficace » réside dans l’adaptabilité contextuelle de ce dernier. Le service achats doit être capable d’appliquer les principes généraux du sourcing stratégique de manière suffisamment spécifique pour rentabiliser au maximum chaque catégorie de dépenses. Si le processus suivi est de type séquentiel, comme une liste de contrôle, alors le début et la fin de tous les projets de sourcing stratégique seront identiques. Ce qui n’est guère optimal compte tenu de la diversité des produits, services et partenariats logistiques en place dans la plupart des entreprises.

Il est aussi pertinent de proroger un contrat avec un fournisseur historique que de lancer un appel d’offres suivi d’âpres négociations. Dans un cas comme dans l’autre, « l’efficacité » est le critère de différenciation ; autrement dit, la question est de savoir si le service achats possède le talent et les outils pour suivre l’esprit, plutôt que les étapes, du processus, en discernant à quel moment il convient de recourir aux six phases standard et à quel autre des méthodes moins traditionnelles s’imposent.

Un sourcing stratégique « efficace »… est un processus dynamique piloté par des professionnels avertis et compétents.

Tout procédé ou dispositif devient forcément une béquille à partir du moment où les professionnels des achats ne savent pas quoi utiliser d’autre ou ne maîtrisent pas suffisamment les diverses tactiques qui facilitent le repérage des signaux, sur le marché de l’offre ou dans un environnement concurrentiel, laissant supposer que l’appel d’offres n’est pas le meilleur moyen d’optimiser les résultats. En l’absence d’expert interne dans une catégorie de produits donnée, le processus de sourcing débute alors par l’apprentissage. En étant à l’écoute des parties prenantes et des fournisseurs, et en menant des études de marché indépendantes, vous acquérez un niveau de compréhension et une capacité de création qu’une simple liste de contrôle ne peut vous procurer.

Analyser tous les moyens permettant de répondre à un besoin, plutôt que de se contenter d’actualiser les prix, quantités et conditions pratiqués jusqu’ici en vue de leur reconduction.

Bien trop souvent, le service achats est conditionné pour exécuter automatiquement des projets de sourcing stratégique devant un besoin exprimé par l’entreprise. Or, il arrive parfois que les besoins formulés ne correspondent absolument pas aux besoins réels. Ici encore, une étude en amont étoffe la proposition de valeur du sourcing. Avec un objectif prioritaire plutôt qu’un cahier des charges préétabli, le service achats peut envisager et proposer d’autres moyens pour répondre au besoin en question. C’est aussi l’occasion de faire intervenir de nouveaux fournisseurs et d’instaurer de nouveaux modèles tarifaires, en ouvrant la porte à une plus grande efficacité et à un véritable débat d’idées.

Cerne toutes les incidences – effectives et souhaitables – d’un produit/service sur l’entreprise et applique diverses stratégies pour les optimiser.

Nombre de perspectives de réalisation d’un sourcing stratégique « efficace » sont corrélées à des préparatifs et études en amont. Mais le service achats ne doit pas, pour autant, faire l’impasse sur les répercussions en aval. Chaque solution a la possibilité d’exercer une influence — positive ou négative — sur l’entreprise. Omettre de prendre en compte tous les effets potentiels en cours de projet risque d’être préjudiciable durant et après la mise en œuvre. Non seulement un sourcing stratégique « efficace » permet d’éviter des erreurs onéreuses et dommageables, mais il tient compte des façons dont un produit, un service ou une relation fournisseurs est capable de générer une valeur ajoutée supérieure à celle qui serait produite si le service achats se contentait de cocher toutes les cases et laissait le processus prendre les rênes du projet.

La meilleure méthode à suivre par les spécialistes achats, pour s’assurer de leur « efficacité » en sourcing stratégique, c’est de miser sur la pratique. La pratique mène à la perfection, et chaque nouvelle contrainte ou évolution à gérer constitue un nouvel outil pour affronter l’avenir. Bien évidemment, mener de front un maximum de projets relève de l’utopie sans la technologie adéquate. Et être capable de démarrer un projet rapidement, avec le concours des parties prenantes et en tenant compte des multiples propositions de fournisseurs, c’est ce qui confirmera véritablement votre « efficacité ».

Découvrir également :

Webcast : 

Nos publications : 

Autres articles proposés