Mon compte Devenir membre Newsletters

Un opus consacré à la fonction achats hors production

Publié le par

L'ouvrage "La fonction achats hors production", rédigé par Robert Boghos en collaboration avec Olivier Menuet et Luc Mora, vient combler un manque. Il traite spécifiquement d'un sujet relativement peu considéré tant dans les entreprises que dans les publications : la fonction achats.

Un opus consacré à la fonction achats hors production

L'ouvrage (1) écrit par Robert Boghos, Olivier Menuet et Luc Mora a, tout d'abord, le grand mérite de traiter spécifiquement d'un sujet encore relativement peu considéré, tant dans les entreprises que dans les publications. Il répond clairement à un manque qui commençait à devenir criant. Bien que considérés comme non stratégiques, les Achats hors production (ou achats indirects) n'en demeurent en effet pas moins critiques pour le fonctionnement de l'entreprise.

Robert Boghos propose dès la première page de l'ouvrage deux approches permettant de définir les Achats hors production. La première consiste à les présenter comme " tous les achats qui ne sont pas intégrés dans la production du produit final vendu et qui contribuent au fonctionnement des différents départements de l'entreprise ". Cette approche vaut dans les groupes industriels. La seconde approche consiste à définir les Achats hors production comme tous les achats que ne recouvrent pas les Achats de production. Les Achats de production (ou directs) sont définis comme " tous les achats de produits ou services pris en compte dans les nomenclatures des produits fabriqués ", ces derniers pouvant inclure " d'autres domaines du fait de leur caractère stratégique, tels que les équipements de fabrication lorsqu'ils sont très spécifiques ".

Robert Boghos trouve dans un double constat les raisons de professionnaliser les Achats hors production. Il existe tout d'abord un manque de gestion de ces derniers qui apparaissent véritablement comme un " parent pauvre " des Achats de production. Le second constat est celui de la rentabilité des actions sur cette catégorie où des gains à deux chiffres sont régulièrement mesurés par les pionniers. Forts de ce double constat, de plus en plus de dirigeants n'hésitent plus à faire évoluer les Achats hors production vers une fonction dédiée. C'est une évolution pour laquelle militent clairement les auteurs. Voilà bien un des messages essentiels de l'ouvrage : professionnaliser la gestion des Achats hors production ne saurait reposer sur une extension du processus bien rodé des achats directs.

La force de conviction des auteurs est réelle et emporte assez rapidement l'adhésion du lecteur. A la fin de l'introduction, le " virage stratégique des Achats hors production " est clairement démontré et justifié. Dès lors, l'ouvrage s'articule autour de trois parties.

La première propose une démarche adaptée et complète pour répondre aux besoins de l'entreprise. Un focus bienvenu est proposé sur la gestion des risques, tant externes qu'internes. Plusieurs exemples, également bienvenus, illustrent les différentes étapes de la démarche.

La deuxième partie de l'ouvrage traite de l'organisation transversale qu'il convient de mettre en place pour conduire la démarche. Luc Mora insiste sur l'évolution des compétences individuelles susceptibles de supporter l'organisation et les compétences collectives qu'il s'agit de développer. Le besoin de soft skills se fait d'autant plus sentir dans les Achats hors production que les acheteurs s'y trouvent confrontés à une complexité bien plus importante que celle qui caractérise les achats de production. Les origines de cette complexité se trouvent dans la variété des catégories d'achats et produits à intégrer, la disparité des clients internes, l'étendue des processus à maîtriser,... Des modèles d'organisation sont ensuite proposés en lien avec la maturité de l'entreprise avant qu'Olivier Menuet ne propose des pistes de déploiement de la démarche développement durable dans les Achats hors production. Voilà bien, comme l'écrit l'auteur, une " nouvelle frontière " pour les Achats hors production comme pour tous types d'achats.

La troisième et dernière partie de l'ouvrage se focalise sur le pilotage, les outils et les processus à développer pour accompagner la montée en maturité des Achats hors production. Je ne peux que saluer cette initiative. Les outils de pilotage sont trop souvent oubliés dans les processus de gestion du changement. Les évolutions des compétences individuelles et des compétences collectives doivent, si l'on vise leur pérennité, s'accompagner d'évolutions dans les outils de pilotage. L'enjeu est d'envoyer aux acheteurs des messages cohérents et non contradictoires. De ce point de vue, les tableaux de bord proposés pour piloter l'organisation sont, une fois de plus, bienvenus.

En résumé, l'ouvrage écrit par Robert Boghos en collaboration avec Olivier Menuet et Luc Mora répond avec succès à un vrai besoin. Les trois principaux leviers de changement que sont les compétences individuelles, les compétences collectives et les outils de pilotage sont bien abordés dans le souci de donner au lecteur des outils pratiques.

Sur la forme, les résumés parfois présents en fin de chapitre auraient gagné à être systématisés et l'on peut regretter que davantage d'exemples pratiques n'aient été donnés et développés. Ce dernier point se comprend toutefois aisément lorsque l'on se dit que l'essentiel reste à faire dans la pratique. Gageons que les lecteurs de l'ouvrage auront quelques expériences très intéressantes à partager pour illustrer ce qui pourra constituer un " tome 2 " dans quelques années. Ces expériences devront sans doute une partie de leur succès à ce premier ouvrage.

(1) Critique d'ouvrage extraite de la revue biannuelle Excellence HA, mars 2013, n°1 et reproduite avec l'aimable autorisation de son comité éditorial constitué de Nicolas Kourim, Hugues Poissonnier, Richard Calvi et François Girard.