Mon compte Devenir membre Newsletters

Les acheteurs encore adeptes du cost killing?

Publié le par

Selon une étude réalisée par le cabinet AgileBuyer et le groupement achats d'HEC, les directions achats auraient pour objectif, en 2011, la sacro-sainte réduction des coûts.

Les acheteurs auraient décidément du mal à abandonner leurs pratiques de cost killing! C’est du moins l’enseignement que tire une étude réalisée en décembre dernier par le cabinet AgileBuyer et le groupement achats d'HEC*. En effet, l’enquête stipulerait qu’environ trois services achats sur quatre ont comme objectif principal la réduction des coûts. 42% des personnes interrogées déclarent ne pas percevoir de primes sur les économies réalisées.

Haro sur les pays à bas coûts

Dans le registre de l’optimisation, 46% des sondés souhaiteraient réduire le nombre de leurs fournisseurs en 2011, contre 42% en 2010. Ils seraient presque autant à vouloir privilégier les achats dans les pays à bas coûts.

Face à un contexte économique incertain, la gestion du risque fournisseurs susciterait l’attention de 66% des acheteurs. Un taux qui grimpe haut dans le secteur pharmaceutique et la banque-assurance.

Achats durables: peut mieux faire!

Autre enseignement tiré par l’étude: 39% des services achats ont des objectifs en terme de responsabilité sociale et environnementale mais seulement 10% auraient des primes liées à ces objectifs. Des chiffres en net décalage avec l’engagement affiché par la majorité des entreprises. Dans les secteurs automobile et aéronautique, les objectifs sont encore plus bas (16%). A contrario, 91% des services achats du secteur de la construction seraient soumis à des objectifs précis en la matière.

 

* Selon AgileBuyer, 353 responsables des services achats ont été interrogés entre le 14 et le 18 décembre 2010.