Mon compte Devenir membre Newsletters

Le groupe Sebdo dématérialise ses factures fournisseurs

Publié le par

Désormais, l'éditeur de l'hebdomadaire Le Point traite ses factures fournisseurs via le logiciel Totem de l'éditeur Actium Développement.

Le groupe Sebdo, éditeur notamment de l'hebdomadaire Le Point, dématérialise désormais ses 7000 factures fournisseurs annuelles. Pour ce faire, le groupe de presse vient de déployer le module ZeDoc de son logiciel de gestion comptable et financière Totem, édité par Actium Développement et utilisé depuis 1998. « Cette solution nous a permis de construire une comptabilité analytique précise, basée sur une information financière fiable quasiment en temps réel. C'est donc tout naturellement que nous avons fait le choix de la compléter avec ce module de dématérialisation et de traitement des factures fournisseurs », indique Olivier Evenisse, chef comptable du groupe Sebdo.

Le module Totem ZeDoc a été développé par les équipes d'Actium Développement et de BSV Electronic Publishing, qui ont travaillé sur une interface de vidéo-codage adaptée au traitement de la facture fournisseurs. Ce module intègre notamment un moteur sémantique de lecture automatique de documents, permettant l'automatisation de la pré-saisie comptable dès l'arrivée des factures fournisseurs. Il permet, selon l'éditeur, de raccourcir les délais, et les coûts de traitement, des factures fournisseurs et d'optimiser le suivi, en impliquant naturellement les opérationnels dans le processus de gestion. « Ce module apporte un gain de temps pour toutes les personnes des services financiers, et plus particulièrement pour les contrôleurs de gestion, puisque les factures fournisseurs sont désormais archivées et accessibles en temps réel sur un serveur dédié, confirme Olivier Evenisse. Mes collaborateurs sont donc nettement moins sollicités pour ressortir des pièces comptables. »

Par ailleurs, le déploiement de ce module a permis de pallier le départ à la retraite d'une personne au sein de l'équipe comptable, la tâche de la responsable de la comptabilité fournisseurs étant aujourd'hui visiblement simplifiée. « S'il lui fallait auparavant saisir manuellement 14 zones d'informations, aujourd'hui, dans une grande majorité des cas, plus que trois sont nécessaires, les 11 autres étant pris en charge par l'interface du moteur sémantique de lecture automatique. L'opératrice a ainsi gagné du temps et est devenue plus autonome », conclut Olivier Evenisse.

Dans un futur proche, le groupe Sebdo envisage de déployer le module de validation des bons à payer en client-léger, proposé par Actium Développement.