Mon compte Devenir membre Newsletters

La RATP teste avec succès un nouveau système d'information achats

Publié le par

La direction informatique de la RATP a fait appel à Oalia pour mettre en place un nouveau système d'information achats. Le résultat s'avère au final concluant.

Mettre en production un projet SI-HA (système d’information achat) pour le compte de sa direction informatique, tel est le parti adopté par la RATP. Une initiative de grande envergure qui répondait à deux besoins forts, mis en lumière à la suite d’audits réalisés en 2005 et 2006 : d’une part, la nécessité d’outiller le sourcing fournisseur et le processus d'achat en fonction des enjeux et du volume achat réalisé par ce département et d’autre part, développer des outils locaux plus performants dans les autres départements afin de les adapter à l’organisation de la direction informatique.

Aussi pour mettre en place ce nouveau système d’information achats, la direction informatique a rédigé un cahier des charges, puis lancé un appel à candidatures. Une compétition qui a été particulièrement rude car c’est par le biais d’un appel d’offres européen que la consultation a été lancée.

Création d’une maquette

«Dès cette étape, le client a manifesté clairement ses exigences comme la réalisation d’une maquette qui a constitué un jalon important du processus de sélection», explique Jean-Philippe Nowakowski, directeur produits d’Oalia, l’éditeur qui a remporté le marché. «Si la réalisation d’une maquette sophistiquée a gonflé les coûts de gestion de l’appel d’offres, elle a constitué le meilleur moyen pour prouver notre savoir-faire tout en offrant au client l’opportunité de se rapprocher le plus possible du résultat final», ajoute Raphaël Robillard, directeur commercial d’Oalia.

Pour Antoine Prevost, responsable achat du département informatique de la RATP, «le dossier d’Oalia a présenté les meilleures garanties de succès pour un prix compétitif ». Et après la mise en production du projet, la RATP s’est déclarée largement satisfaite du résultat : «Oalia dispose d’un véritable savoir-faire en ce qui concerne la modélisation de processus d’achat complexes et cela avec un haut degré de finition. Techniquement, il a su aussi se fondre dans le système d’information de la RATP, que ce soit en matière d’interfaçage avec notre ERP ou de respect d’impératifs techniques, comme par exemple le support de la base de données open source PostgreSQL», détaille Antoine Prevost.

Un outil exploité par 700 utilisateurs

Pour favoriser un pilotage optimum du projet, Oalia a opté pour une démarche bien étudiée : «Lorsque nous devons réaliser un projet d’envergure comme celui de la RATP, nous examinons la possibilité de faire évoluer simultanément notre logiciel standard pour coller au plus près du besoin client. Pour ce dernier, cela signifie moins de développement spécifique et un paramétrage plus rapide du progiciel» explique Jean-Philippe Nowakowski.

Dans un premier temps, ce sont plus de 700 utilisateurs qui sont amenés à utiliser l’application.