Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Agora des directeurs achats se penche sur la mesure de la performance achats

Publié le par

La fonction achats aime à se réunir et à discuter de ses enjeux métiers, comme la mesure de la performance achats, thème choisi pour le dîner organisé à l'hôtel Westminster par l'Agora des directeurs achats, le 18 mars.

L'Agora des directeurs achats se penche sur la mesure de la performance achats

L'Agora des directeurs achats se penche sur la mesure de la performance achats

Le 18 mars dernier, l'Agora des Directeurs Achats a organisé un dîner à l'hôtel Westminster dont l'invité d'honneur était Cyril Pourrat, senior vice-president Procurement Excellence de la joint-venture achats BuyIn, fondée par Deutsche Telekom (DTAG) and France Telecom-Orange (FT). L'occasion pour lui de retracer l'impact que les business models de la filière télécom ont eu sur la mesure de la performance achats. Son allocation a permis de se remémorer l'alternance de cycles de réductions de coûts drastiques et de démarches visant à créer une marge par le haut dans des écosystèmes enfin pacifiés. Tout cela se produisant au gré des restructurations et concentrations des majors de la filière et de leurs fournisseurs.

Retour d'expérience de Cyril Pourrat, Senior Vice President Procurement Excellence de BUY IN

Quelles sont vos principales activités ?

J'ai rejoint la direction Achats du groupe France Telecom en 2001. Fin 2006, j'ai intégré Orange Business Services en tant que Directeur Achat des réseaux pour gérer une équipe internationale basée dans le monde entier. Puis en janvier 2009, j'ai été nommé directeur des Ahats indirects du groupe France Telecom, avant de rejoindre il y a un an Buy-In, joint Venture entre France Telecom et Deutsche Telecom.

Quels messages-clés avez-vous fait passer ?

Je suis, tout d'abord, revenu sur l'historique de l'évolution des télécoms avant d'aborder l'évolution financière de ce marché avec notamment l'explosion de l'Internet. En parallèle, j'ai montré les mesures de performance de la fonction Achats en fonction de ces évolutions. Ceci m'a permis de montrer que la mesure de la performance Achats évolue en fonction de deux facteurs :

- d'une part de la maturité de l'entreprise vis-à-vis de sa fonction Achats,

- d'autre part de la situation économique de l'entreprise.

Lorsque la situation économique est tendue, l'entreprise a tendance à " revenir aux basics ", c'est-à-dire la réduction des coûts. Au contraire, l'entreprise sera plus apte à développer des activités plus qualitatives dans un contexte économique moins difficile. Les acheteurs seront ainsi plus investis dans des activités moins financières et plus qualitatives telles que, le développement durable ou la relation avec les fournisseurs.

J'ai pris l'exemple de France Télécom avec en 2003, la création de la direction Achats Groupe dans un climat très tendu du fait de l'explosion de la bulle Internet. La communication était essentiellement axée sur les économies réalisées.

Puis la situation économique devenant plus favorable, l'entreprise s'est axée sur le développement de partenariats avec ses fournisseurs. À cette époque la mesure de la performance des achats s'est focalisée sur le qualitatif puisque les objectifs de l'acheteur étaient fixés à 60% de qualitatif et 40% de quantitatif. 2009 a vu la création de Buy In, dont l'objectif principal était de réaliser des économies. Puis en 2012, la détérioration du contexte économique général, l'arrivée du quatrième opérateur tendent le marché avec le retour au critère exclusivement financier pour mesurer la performance. En fonction des cycles économiques du secteur de l'entreprise et de la propre situation économique de l'entreprise, les objectifs de la fonction Achats seront différents : réaliser des économies en situation tendue, travailler sur le partenariat avec les fournisseurs en périodes plus favorable

Quelles sont vos impressions du débat ?

La soirée s'est très bien passée. Dans la salle, étaient présents, en plus des Directeurs des Achats, quelques Directeurs des Systèmes d'Information qui ont enrichi les débats en apportant une vision complémentaire. J'ai trouvé que cette mixité était très intéressante en nous permettant de prendre un peu de recul sur notre activité.

Le mercredi 24 avril, l'Agora des Directeurs Achats, avec la collaboration de l'Agora des DSI, réunira les acteurs clés de la profession à la Maison Blanche à l'occasion dugala des directeurs achats. L'ambiance se voudra festive, conviviale mais aussi studieuse, dixit les organisateurs de l'évènement. Et pour cause, les participants seront invités à échanger sur le thème : " Du cost killing à la valeur ajoutée : quid des achats de demain ? "

Le jeudi 18 avril prochain aura également lieu le Gala des Services Généraux à 18h30 à la Maison Blanche. Représentants des Principaux syndicats, acteurs majeurs du métier, et décideurs de grandes entreprises médias professionnels s'y retrouveront pour aborder le thème suivant : "Séisme dans les services généraux : demain, un décideur visible et communicant".