Mon compte Devenir membre Newsletters

INPUT2, le chaînon manquant entre la recherche et l'entreprise

Publié le par

Lancée à l'occasion du salon e-Achats 2011, INPUT2 est une association loi 1901 destinée à rapprocher le monde de l'entreprise de celui de la recherche de haut niveau. Éclairage sur ses futures missions avec Laurent Jehanin, un de ses fondateurs et animateurs.

Laurent Jehanin

Laurent Jehanin

Décision Achats : Quelles seront les missions d’INPUT2 ? 

Laurent Jehanin : L'association loi 1901 InPut² (1), pour “International Purchasing Think Tank”, a été créée pour rapprocher le monde de l’entreprise et celui de la recherche de haut niveau et permettre aussi aux directions des achats d’engager des travaux de fond sur l’évolution de leur métier, des pratiques et des processus qui permettront de répondre aux nouveaux défis imposés par l’environnement économique actuel. Des thèmes de recherche ont déjà été identifiés : le rôle des achats et des fournisseurs dans l'innovation de rupture et la conception durable ou encore l’alignement des stratégies d’achats avec celle de l’entreprise.

Qui pourra en faire partie ? Quel sera son public cible ?

Laurent Jehanin : L'association est ouverte aux chercheurs, à titre individuel ou au travers de leur établissement d'enseignement de recherche. Mais aussi aux entreprises et au monde associatif des achats et de la supply chain. La participation va d'une simple adhésion, jusqu'à faire partie du tour de table d'un projet de recherche, qui lui-même peut durer de quelques mois à trois ans. InPut² se veut complémentaire des associations professionnelles, de l'achat privé et public, et des associations d'anciens élèves ou de leurs groupements “achats et gestion de la chaîne des fournisseurs”.

Prévoyez-vous des rencontres, des séminaires de réflexion internationaux ?

Parmi les livrables des projets de recherche, il est prévu des séminaires réunissant les chercheurs et les entreprises parties prenantes du projet, à la fois pour éviter tout effet tunnel, mais aussi pour faciliter l'assimilation des résultats des recherches par les entreprises pour qu'elles puissent en tirer le meilleur profit. L'assemblée générale annuelle de tous les membres de l'association sera aussi l'occasion de présenter les thèmes les plus prometteurs. Enfin, dès qu'un thème aura suffisamment de contenu, il pourra donner lieu à l'organisation d'une rencontre. Même si l'ancrage de l'association est français, son champ d'action est tout à fait international, de par les caractéristiques du métier des achats et de la supply chain.

Quelle est votre vision de la fonction achats ?

La mondialisation, le recentrage sur le cœur de métier des entreprises et l'aggravation des risques donnent aux achats un nouvel élan et un grand potentiel de progrès. D’une activité ancrée dans le processus aval de la supply chain avec un double objectif de sécurisation des approvisionnements et d’amélioration du taux de service, la contribution des achats s’exerce désormais sur les phases amont, là où la conception des produits n’est pas encore figée, permettant aux acheteurs d’être force de propositions pour rechercher le meilleur compromis coût-qualité. Dans les entreprises les plus matures, la direction des achats participe aux orientations stratégiques de l’entreprise, que ce soit dans les choix de localisation des activités industrielles ou dans la politique produit ou les modes de couverture des risques (défaillance fournisseurs, volatilité des prix des matières premières et de l’énergie ou impacts de la réévaluation du dollar vis-à-vis de l’euro). La capacité à anticiper est devenue primordiale dans un mode pro-actif pour répondre à l'évolution des marchés fournisseurs et s'adapter aux mouvances de l’environnement économique.

(1) Plus d’information sur le site : www.input2.org