Mon compte Devenir membre Newsletters

Hôtellerie : les tarifs en hausse en France au premier semestre 2012

Publié le par

Le prix moyen de la nuitée d'hôtel dans l'Hexagone a connu une hausse au 1er semestre 2012. Il équivaut à 92,90 € contre 92,45 € en 2011 à la même période, selon l'étude trimestrielle "Hotel Price Radar” du groupe HRS.

92,90 € précisément. Tel est le prix moyen de la nuitée d’hôtel dans l'Hexagone pour le 1er semestre 2012 (contre 92,45 € en 2011 à la même période) selon l'étude trimestrielle "Hotel Price Radar” du groupe HRS.

Paris, ville la plus coûteuse

La plus forte progression a été observée à Marseille (+13,61 % à 96 € en moyenne) : une augmentation de prix probablement liée à l’organisation du Forum mondial de l’eau en mars dernier, qui a attiré plus de 35 000 visiteurs. De leur côté, Bordeaux (+ 4,39 %), Paris (+ 2,48 %) et Nice (+ 0,75 %) ont connu des augmentations relativement moins soutenues. Toulouse enregistre pour sa part la baisse la plus importante (- 6,01 % à 88 € en moyenne), suivie de Lyon (- 4,09 %) et Lille (- 2,57 %), puis, dans une moindre mesure, de Grenoble (- 1,11 %), Strasbourg (- 0,70 %) et Nantes (- 0,38 %). C’est toujours à Paris que la nuitée s’avère la plus coûteuse (119 € en moyenne), la capitale étant suivie par Lyon (100 € en moyenne). En revanche, la ville de Strasbourg propose les tarifs les moins élevés (un peu moins de 85 € en moyenne), talonnée par Nantes et Nice (un peu plus de 85 € en moyenne pour ces deux villes).

En Europe, Londres affiche complet en prévision des Jeux Olympiques

Dans le vieux continent, c’est Prague qui a connu la plus forte hausse tarifaire, même si la nuitée y demeure la plus abordable d’Europe (+ 9,2 % à 61 € en moyenne). Londres a également enregistré une hausse significative de sa fréquentation : la City, qui accueillera les Jeux Olympiques cette année, a ainsi vu le tarif de ses chambres d’hôtel augmenter en raison d’une demande accrue (+ 4,9 % à 125 € en moyenne). Quant à la nuitée la plus onéreuse d’Europe, c’est à Moscou qu’elle se trouve, malgré un léger déclin des prix (- 0,3 % à 152 € en moyenne). Enfin, les baisses les plus significatives ont été observées à Oslo (-10,4% à 119 € en moyenne) et à Lisbonne (- 8,9 % à 70 € en moyenne).

Dans le monde, la tendance est à la hausse

À l’échelle internationale, les tarifs ont nettement augmenté : ainsi, 18 des 20 villes étudiées ont enregistré une hausse à deux chiffres du prix de la nuitée. La plus forte croissance revient à Rio de Janeiro (+ 48,3 % à 239 € en moyenne), faisant reculer Sidney au deuxième rang (+ 4,6 % à 180 € en moyenne), ces deux villes devançant Moscou, en tête du classement européen. C’est à Buenos Aires et à Bombay que les voyageurs bénéficient des deux seules baisses de tarifs observées ce trimestre (respectivement - 4,6 % à 88 € en moyenne et - 18 % à 100 € en moyenne). De son côté, Bangkok est la ville la plus abordable (+ 4,8 % à 58 € en moyenne), devant Pékin (+ 8,6 % à 62 € en moyenne) et Kuala Lumpur (+ 13,4 % à 65 € en moyenne).