Mon compte Devenir membre Newsletters

Optimisme mesuré pour les budgets voyages en 2014

Publié le par

Selon le dernier baromètre EVP publié par American Express, le contrôle des coûts liés aux voyages reste la grande priorité, alors que la sécurité devient un enjeu de plus en plus préoccupant pour les entreprises. Le tout sur fond d'optimisme mesuré pour 2014.

Optimisme mesuré pour les budgets voyages en 2014

Une fois n'est pas coutume, un retour de la confiance des entreprises dans l'économie du voyages d'affaires est observée en Europe. Et la France fait même bonne figure en affichant un dynamisme plus important comparé aux autres pays européens. C'est ce qui ressort du dernier baromètre EVP 2013 publié par American Express. " Contrairement à l'an dernier marqué par un certain pessimisme, 2013 semble annoncer les prémices d'un futur retour aux déplacements ", déclare Eric Audoin, Pdg du Voyage d'Affaires en France. La plupart des 600 entreprises interrogées à travers l'Europe font état d'une situation favorable pour les prochains mois de façon générale (82%), et elles sont de plus en plus nombreuses à considérer le déplacement comme un véritable investissement pour l'entreprise (à 27% vs 23% en 2012 dépassant les niveaux de 2011) tant sur le plan national, européen ou international.

Le grand retour du best-buy

Lorsque l'on se penche sur la répartition des budgets par grands postes de dépenses (aérien, hôtellerie, location de voiture, train, etc.), les effets du best-buy, (notamment avec l'apparition d'alternatives comme les compagnies aériennes low-costs), sont manifestes sur l'équilibre naturel de ces familles d'achat en Europe. En l'espace de 2 ans, la part de l'aérien est passée de 53% à 37% au bénéfice de l'hôtellerie (+4 pts à 23,6% en 2013), qui prend donc une place de plus en plus importante, devenant un enjeu clé dans les budgets des entreprises. Les directives concernant l'hôtel sont aujourd'hui les plus prégnantes dans les politiques voyages.

Toujours selon le baromètre EVP 2013, même si les entreprises restent fortement motivées par le gain de nouveaux clients (57%) ou leur fidélisation (61%) (plus d'un quart d'entre elles affichant une augmentation du poste déplacements pour répondre à cet impératif), le MICE marque très nettement une hausse, illustrant une vraie tendance de fond : de plus en plus d'entreprises (63% vs 54% en 2012 et 51% en 2011) assistent à des congrès ou à des conférences, néanmoins le budget par entreprise reste stable.

Evolution des pratiques et des leviers d'optimisation

Avec le spectre de la crise, les entreprises sont tentées d'opter pour des stratégies d'optimisation dictées par un impératif économique, pas toujours en conformité directe avec leur PVE (Politique Voyage des Entreprises) :

  • Recours au meilleur tarif disponible lors de la réservation (Best-buy).
  • Evaluation en amont de la pertinence ou du coût total du déplacement.
  • Suivi des billets non utilisés.
  • Augmentation de la réservation à l'avance.
  • Augmentation de l'usage des outils de réservations en ligne.
  • Renégociation des accords fournisseurs.
  • Mise en place / renforcement des outils de gestion de la dépense en amont.
  • Utilisation du train par rapport à l'aérien quand cela est possible.
  • Augmentation de l'usage de l'audio, vidéo, web conférence et téléprésence.
  • Mise en place ou renforcement d'outils de gestion de la dépense en aval.

Le Contrôle des coûts reste plus que jamais la priorité n° 1

Si 2012 avait vu s'intensifier les mesures de contrôle, elles restent plus que jamais une priorité pour 87 % des entreprises (vs 79% en 2012). Ainsi, selon le baromètre EVP 2013, tous les postes (aérien, hôtellerie ... y compris les frais annexes) sont concernés et doivent faire l'objet, selon les entreprises interrogées, d'une gestion avec une plus grande acuité. Présentes dans plus de 81% des entreprises, les procédures de suivi et de contrôle se professionnalisent et se structurent avec un suivi plus important tant en amont qu'en aval, notamment avec des mesures concernant l'application des contrats. Soucieuses de bénéficier d'une meilleure visibilité, les entreprises se penchent désormais sur la phase aval qui cristallise toute leur attention et qui peut ainsi justifier de nouveaux investissements pour une meilleure intégration ou l'automatisation de l'ensemble de la chaîne de valeur. La mesure du ROI est aussi en forte augmentation particulièrement auprès des PME et des grands comptes (dans plus de 50% des cas).

La Sécurité devient un enjeu de plus en plus préoccupant pour les entreprises

La sécurité gagne du terrain en devenant la 2ème priorité des entreprises pour les prochaines années (pour 64%) selon le baromètre EVP 2013. Des entreprises qui traduisent une véritable prise de conscience des enjeux de sécurité et ont ainsi poursuivi leur démarche de déploiement de solutions et d'outils permettant de garantir la sécurité de leur collaborateurs et particulièrement ceux donnant la possibilité de savoir où ils se trouvent ou d'entrer en contact avec eux (respectivement 65% et 81%). En revanche, la formation et la sensibilisation des salariés, qui reste fondamentale pour recueillir leur adhésion à la stratégique et à la politique sécurité de l'entreprise, est encore faiblement utilisée (23%). Au-delà des outils de réservation en ligne, la sécurité fait désormais partie des solutions les plus plébiscitées auprès des agences.