Mon compte Devenir membre Newsletters

Les voyageurs d'affaires ne peuvent plus se passer de leur smartphone

Publié le par

Selon l'étude du cabinet Raffour Interactif sur les nouveaux comportements des voyageurs d'affaires français, les smartphones apportent sérénité, tandis que la mobilité, à travers les applications téléchargées directement sur le smartphone, facilite leurs déplacements professionnels.

Les voyageurs d'affaires ne peuvent plus se passer de leur smartphone

Alors que 73 % des voyageurs d’affaires français possèdent un smartphone, 68 % d'entre eux estiment que l’accessibilité aux informations et aux services procurée par les smartphones est gage de sérénité, selon l'étude du cabinet Raffour Interactif* commanditée par Concur. Par ailleurs, 85% des voyageurs d’affaires restent toujours connectés via leur smartphone pendant leurs déplacements et voyages d’affaires.

Selon l’étude, l’ensemble des cadres des directions générales équipés d’un smartphone sont perpétuellement connectés lors de leurs déplacements. Cette connexion permanente est considérée comme un bénéfice et un confort personnel surtout pour rester en contact constant avec la famille et les collègues pour 78 % des voyageurs d’affaires français interrogés et détenteurs d’un smartphone.

Une réponse face aux imprévus des transports

En outre, l’étude révèle que la billetterie (63%), les enregistrements transports & hôtels (55%) et alertes (54%) ainsi que la cartographie géolocalisée (66%) demeurent les principales applications pour smartphone utilisées en voyages d’affaires. Les transports restent l’une des préoccupations majeures des voyageurs d’affaires français. En effet, les principaux contenus mobiles que les voyageurs d’affaires souhaiteraient utiliser concernent, par exemple, les retards et grèves de transports (76%) ou la billetterie / ticketing (71%).

*Étude conduite par le Cabinet d'études Raffour Interactif, spécialisé dans le secteur du tourisme. Le terrain s'est déroulé de mai à novembre 2012 auprès de 400 voyageurs d’affaires interrogés sur leurs nouveaux comportements lors de leurs déplacements d'affaires. L'échantillon a été créé selon la taille de leur organisme, leur secteur d'activité, leur région, leur nombre de voyages, France entière.