Mon compte Devenir membre Newsletters

Les voyageurs d'affaires internationaux plébiscitent l'usage de leurs appareils mobiles

Publié le par

82 % des voyageurs se disent “rassurés” ou “très rassurés” de bénéficier, via leur téléphone mobile, d'un dispositif de suivi de leurs déplacements, selon une étude réalisée pour International SOS.

Alors que 60 % des voyageurs se déplacent dans des pays qu’ils considèrent “à haut risque” au moins une fois par an, 82 % se disent “rassurés” ou “très rassurés” de bénéficier, via leur téléphone mobile, d’un dispositif de suivi de leurs déplacements, d’alertes pays spécifiques et d’informations actualisées pendant leurs voyages. Tel est l'enseignement principal d'une étude menée par l’institut David Burnet & Associates pour International SOS auprès de 4 746 voyageurs d'affaires internationaux.

77 % affirment être “à l’aise” ou “très à l’aise” avec l’idée de transmettre, via leurs appareils mobiles, leur localisation à leur employeur pendant leurs déplacements. « L'étude a confirmé que les voyageurs d'affaires accordent une grande importance à la possibilité de rester informés sur les risques santé et sécurité liés à leur voyage mais également sur la ville où ils séjourneront et sa région », déclare Tim Daniel, vice-président exécutif d’International SOS.

L’enquête révèle également que les informations essentielles que les voyageurs d’affaires souhaitent recevoir sont :
- les informations-clés et spécifiques sur la ville et la région de destination (83 %) ;
- une vision d’ensemble sur les risques santé et sécurité des pays de destination (81 %).

De même, les fonctions qu’ils attendent de leurs applications mobiles sont :
- la possibilité de demander de l'aide en cas d'urgence pendant le voyage (88 %) ;
- la capacité à recevoir des alertes médicales et de sécurité actualisées sur leurs destinations de voyage (85 %) ;
- la possibilité de demander des conseils de voyage sur le plan médical ou sécurité (83 %).

Quant aux managers, leur principale attente est de pouvoir localiser un voyageur en cas d’urgence (90 %), de façon automatique ou en en faisant la demande à leur prestataire.