Mon compte Devenir membre Newsletters

Les personnes handicapées souvent surtaxées lors des voyages en avion

Publié le par

Surcoût pour les fauteuils roulants ou achat d'un siège passager supplémentaire, certaines compagnies aériennes appliquent un tarif pénalisant pour les personnes handicapées et à mobilité réduite.

Les personnes handicapées ou à mobilité réduite (PHMR) auraient de quoi rester à terre. Alors que se déroule la 14e semaine pour l’emploi des personnes handicapées en France, Airvalid, société qui publie des informations sur les services des entreprises de transport aérien, fait un point sur les mesures prises ces dernières années par les compagnies aériennes afin d’améliorer le trajet des passagers handicapés et à mobilité réduite.

Ainsi, Air Asia facturerait 2,8 euros par kilogramme aux PHMR pour le transport de leur fauteuil roulant. Prix moyen observé: 42 euros. Plus subtil mais non moins onéreux: si la compagnie britannique BMI offre l’enregistrement du fauteuil roulant pesant jusqu’à 32 kg, elle appliquerait néanmoins un surcoût de 9 euros par kilo au-delà de cette franchise.
Une pratique commerciale légale? Les personnes handicapées ou à mobilité réduite (PHMR) peuvent certes embarquer à bord des avions aux mêmes conditions que les autres passagers depuis un règlement de la Communauté européenne de 2006. Airvalid précise que “cette réglementation inclut le droit à une assistance gratuite des PHMR dans les aéroports: au départ, à l’arrivée et en transit. Les passagers bénéficient également de droits supplémentaires à bord de l’avion”. En revanche, chaque compagnie aérienne peut appliquer sa propre tarification pour le transport des fauteuils roulants.

Quant aux personnes en surcharge pondérale, elles doivent s’acquitter du tarif correspondant au nombre de sièges qu’elles occupent, dans la plupart des compagnies aériennes. Chez Air France, par exemple, le passager est invité à réserver un second siège, dont le tarif est réduit de 25% par rapport au siège principal. La compagnie aérienne Air Corsica propose aussi un 2e siège payant lors de la réservation, au tarif EXST (Extra seat). Si le vol n'est pas complet au moment du départ, ce second siège peut être remboursé sur demande. 

Les aéroports parisiens Charles de Gaulle et Orly ont accueilli, au cours des dix premiers mois de l’année 2009, près de 200000 voyageurs handicapés ou à mobilité réduite, soit 0,43% des passagers comptabilisés pour cette même période.