Mon compte Devenir membre Newsletters

Le tourisme d'affaires trace de nouvelles lignes pour le Grand Paris

Publié le par

Un rapport relatif au tourisme d'affaires et son intégration dans le projet du Grand Paris vient de paraître. Il dresse 20 recommandations pour améliorer l'attractivité de la capitale.

Le rapport sur le tourisme d'affaires et son intégration dans le projet du Grand Paris, rédigé par Gilles Pélisson, ancien directeur du groupe Accor, a été rendu public le 28 juin dernier. Ce rapport dresse 20 recommandations visant à améliorer du tourisme d’affaires et les déplacements professionnels en vue des aménagement du territoire prévus dans le projet du Grand Paris. L’objectif final étant d’assurer la compétitivité de la capitale face à celle de ses concurrentes internationales. Les vingt recommandations du rapport s’articulent ainsi autour de quatre grands domaines d’intervention.

Du transport à l'accueil...

Quatre recommandations portent sur des aménagements concernant les déplacements, des transports en commun aux infrastructures routières. La création d'une liaison expresse reliant en 20 minutes, l’Aéroport Charles-de-Gaulle, à Paris (gare de l’Est) est notamment préconisée. Trois autres recommandations concernent les équipements et suggèrent la création de nouvelles capacités d’accueil, en terme d’espace et d’hôtellerie de Congrès, ou des meilleures valorisations de l’existant. Ainsi, le rapport estime nécessaire la création d’un ou deux amphithéâtres de 2 000 à 3 000 places, dans Paris.

...en passant par la promotion des aménagements

Six préconisations portent sur les conditions d’accueil : accueil et contrôles aux frontières, supports et processus d’accueil, en passant par les services proposés par les taxis… Le rapport suggère la poursuite de la mise en place, à Roissy Charles-de-Gaulle, d’un dispositif complet spécialement dédié à la clientèle d’affaire. Enfin les six dernières recommandations traitent de l’organisation, des moyens et de la fiscalité, en sollicitant notamment des moyens supplémentaires pour la plateforme de Roissy. Le rapprochement des différents acteurs entre la ville de Paris et la région Île-de-France est également recommandé pour la promotion et coordination des différents événements, l’État devant accompagner et faciliter la conquête en tourisme d’affaires dans l’esprit des grands événements sportifs, type Jeux Olympiques.

Fruit d'une étude comparative internationale

Pour mener à bien cette mission, Gilles Pélisson était assisté de deux contrôleurs généraux économiques et financiers, Marie-Christine Armaignac et Jacques Lovergne. Ils ont recueilli les témoignages d’un grand nombre d’acteurs, publics et privés, du tourisme d’affaires, en procédant à une comparaison internationale, à partir d’études existantes et grâce à une série de contacts avec les responsables des places concurrentes que sont Francfort, Barcelone, Vienne, Berlin, Dubaï, Singapour et Lyon.