Mon compte Devenir membre Newsletters

Le marché du voyage d'affaires amorce une reprise

Publié le par

L'étude sur le voyage d'affaires publiée récemment par Hogg Robinson Group (HRG) indique que le secteur connaît des signes de reprise encourageants.

Le marché du voyage d'affaires amorce une reprise

Malgré un nombre de perturbations sans précédent au cours de l'année dernière, les voyages d'affaires en avion montrent des signes de reprise encourageants, avec au premier rang les voyages vers les marchés émergents d'Afrique et d'Amérique latine. C'est ce que les résultats publiés aujourd'hui par Hogg Robinson Group (HRG), la société internationale de services aux entreprises maintes fois primée, nous révèlent.

Ces données, qui reposent sur les transactions domestiques et internationales des clients au Royaume-Uni de HRG, ainsi que sur les tarifs d'avril 2012 à mars 2013 indiquent que :

Malgré les défis actuels, en particulier dans les économies de la zone euro, certains signes indiquent que le marché du voyage d'affaires amorce une reprise. Durant le premier trimestre 2013, l'activité globale de réservation de vols a augmenté de 3,2% par rapport à la même période en 2012.

En 2012, après un début d'année en dents de scie, le nombre de transactions domestiques au Royaume-Uni a augmenté de 2,6% au quatrième trimestre 2012 et de 4,3% au premier trimestre 2013. L'Inde fait partie des destinations où HRG a observé la plus forte croissance en termes de voyages d'affaires en avion. Sur un an, la quantité de transactions a augmenté de 11,1%. Les voyages d'affaires vers la zone " Reste du Monde ", englobant les marchés émergents de l'Asie du sud-est, de l'Amérique latine et de l'Afrique, ont augmenté de 3,3%. Le nombre de transactions au Brésil et en Chine a reculé de 6,1% et 2,3% respectivement, dans le sillage du ralentissement des économies de ces deux pays après une période de croissance vertigineuse les années précédentes. Les réservations en classe affaires ont subi un repli global de 14,8%, les transactions classe économique enregistrant malgré tout une augmentation globale de 0,5%. Le passage de la classe affaires à la classe économique s'est fait particulièrement sentir en Europe. Cela laisse penser que le transfert de la classe affaires à la classe économique qui s'est opéré par les voyageurs d'affaires sur les courts trajets au plus fort de la crise sera maintenu.

Stewart Harvey, Directeur Commercial du Groupe HRG déclare: " L'idée générale est celle d'une industrie en reprise lente mais constante. Cependant, malgré cette amélioration, nos clients continuent à se focaliser sur les coûts et sur l'augmentation de la classe économique en particulier sur le court courrier.

Nous assistons également au retour du transport ferroviaire comme une véritable alternative au transport aérien. L'obtention du meilleur rapport qualité-prix lorsqu'il s'agit de tarifs aériens et l'alignement des budgets de voyage aux marchés à forte croissance sont les priorités de nos clients car ils cherchent à mieux optimiser leur budget voyages. " Les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) sont maintenant des destinations d'affaires désormais établies et, à l'exception de l'Inde, la forte croissance du trafic aérien vers ces destinations ralentit. Nous faisons maintenant face à l'expansion significative de destinations plus modestes, moins bien établies comme la Colombie en Amérique latine et le Ghana en Afrique. Ces pays sont prêts pour une croissance massive au cours de la prochaine décennie au fur et à mesure de l'ouverture davantage de liaisons internationales. "