Mon compte Devenir membre Newsletters

La sécurité des données en ligne inquiète les travels managers

Publié le par

Une enquête en ligne menée sur la problématique de confidentialité de leurs données par KDS auprès de 255 professionnels du voyage de 19 pays montre que la majorité des répondants est désormais plus préoccupée par la confidentialité de ses données en ligne qu'avant le scandale de la NSA (72%).

La sécurité des données en ligne inquiète les travels managers

L'étude, menée sur la problématique de confidentialité de leurs données par KDS entre le 24 juin et le 5 juillet 2013 auprès de 255 professionnels de 19 pays différents, dévoile que la majorité des répondants est désormais plus préoccupée par la confidentialité de ses données en ligne qu'avant le scandale de la NSA (72%).

Mais l'étude montre également que de nombreux professionnels ne connaissent pas vraiment les conséquences ni comment gérer la sécurité des données hébergées en cloud. Pour ce qui est de partager des données privées dans le but d'assurer la sécurité nationale, les participants sont divisés (55% sont pour, 45% contre).

En enregistrant de plus en plus d'informations sur internet, les entreprises et les personnes s'exposent à un risque croissant pour leurs données personnelles et professionnelles. Le bouleversement récent dû à l'autorisation d'accès des services secrets américains aux données hébergées sur le sol américain ou par les entreprises américaines où qu'elles se trouvent dans le monde, a influencé la préoccupation de la sécurité des données hébergées en cloud. Cependant, la problématique n'est pas nouvelle, elle existe depuis que les données peuvent être enregistrées en ligne. L'étude de KDS reflète l'utilisation actuelle d'internet, et le manque de connaissance des utilisateurs concernant la protection et le contrôle de leurs données en ligne.

Témoignage d'un répondant

"La problématique Snowden a confirmé mes doutes. En effet, la plupart de nos communications et nos informations transmises sur internet relèvent du domaine public, et sont donc susceptibles d'être exploitées et stockées. J'ai été très attentif à cela ces dernières années, et j'ai fait le choix d'être très sélectif dans les données que j'accepte d'échanger aussi bien au niveau personnel que professionnel". commente Ken Swanton, consultant voyages d'affaires.