Mon compte Devenir membre Newsletters

Hausse moyenne des billets d'avions et des tarifs hôteliers selon Egencia

Publié le par

Le secteur aérien a connu une hausse de 5,8 % du prix moyen du billet d'avion par rapport à 2011 pour les destinations européennes, contre une baisse de 8 % observée en 2011 par rapport à 2010, selon Egencia. Une augmentation du prix moyen des nuits d'hôtels au niveau mondial est aussi constatée.

Hausse moyenne des billets d'avions et des tarifs hôteliers selon Egencia

Au départ de l’Europe, le secteur aérien a connu une hausse de 5,8 % du prix moyen du billet d’avion par rapport à 2011 pour les destinations européennes, contre une baisse de 8 % observée en 2011 par rapport à 2010. Tel est l'enseignement principal d'une étude sur l’évolution des secteurs aérien et hôtelier réalisée par l'agence Egencia.

Les plus fortes augmentations tarifaires concernent Amsterdam (+ 15,2 %) et Barcelone (+ 13,5 %). Les prix de plusieurs destinations européennes majeures connaissent toutefois une faible baisse ; c’est notamment le cas de Marseille (– 1,4 %) et de Munich (– 1,1 %).  Des villes comme Stockholm et Paris ont constaté une plus forte baisse (– 12,4 % et – 9,7 % respectivement). Certaines destinations nord-américaines ont également subi des diminutions tarifaires, notamment Chicago (– 11 %), Los Angeles (– 16 %) et New York (– 4 %).

Hausse du prix du carburant

Cette hausse des prix moyens du billet d'avion peut être attribuée à l’augmentation des prix du carburant, aux mesures prises par les compagnies pour limiter leurs capacités, à la concurrence accrue des low cost et, sur certaines destinations, du train.

Pour les mêmes raisons que celles évoquées pour la zone européenne, les vols au départ de l’Amérique du Nord affichent des ATP (Average Ticket Price/prix moyen du billet) en augmentation sur quasiment toutes les destinations. Ainsi, parmi les destinations nord-américaines ayant connu les plus fortes hausses, on peut citer Minneapolis (+ 12,5 %), Atlanta (+ 11,4 %) et Philadelphie (+ 9,3 %). Les destinations européennes et de la région Asie-Pacifique au départ de l’Amérique du Nord ont toutefois vu de nettes baisses des ATP ; c’est notamment le cas de Paris (– 19 %), Londres (– 13 %) et Hong Kong (– 14 %).

Les ATP pour les destinations intra-Asie-Pacifique ont augmenté de 3,3 % par rapport à 2011 (comparé à une baisse de 2 % constatée en 2011 par rapport à 2010). Les plus fortes augmentations tarifaires concernent Bangkok (+ 17 %) et Pékin (+ 12,5 %).
De nombreuses destinations nord-américaines et de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) affichent une baisse de leur ATP depuis la zone Asie-Pacifique : Los Angeles (– 10 %), San Francisco (– 1 %) et Paris (– 11 %).

Secteur hôtelier : hausse du prix moyen par nuitée au niveau mondial

Grâce à l’amélioration du taux d’occupation des chambres dans presque toutes les destinations d’affaires internationales, le prix moyen par nuitée (ADR, Average Daily Rate) a connu une augmentation dans la majorité des villes, continuant ainsi à renverser la précédente tendance à la baisse. Ainsi, ils ont augmenté en moyenne de 3,3 % en Europe, de 6 % en Amérique du Nord et de 5,7 % en Asie-Pacifique. Étant donné l’incertitude économique de ces dernières années, le secteur hôtelier européen semble en bonne santé, même s’il présente la plus faible croissance des trois “grandes régions” (EMEA, Amérique du Nord et Asie-Pacifique).

Certaines villes européennes ont connu de fortes augmentations tarifaires, notamment Stockholm (+ 9,2 %), Dublin (+ 6,5 %) et Marseille (+ 6,3 %). Dublin continue sa remontée après la chute massive des prix survenue durant la récession, la croissance enregistrée en 2011 se poursuivant en 2012, en dépit d’un léger ralentissement à prévoir.