Mon compte Devenir membre Newsletters

Étude HRS sur l'hôtellerie : à la recherche de prix et de contenus

Publié le par

À l'occasion du salon IFTM Top Resa, HRS a présenté une étude sur l'hôtellerie et le tourisme d'affaires. Des attentes fortes sont constatées en termes de centralisation, de prix et de contenus hôtels.

Étude HRS sur l'hôtellerie : à la recherche de prix et de contenus

Après la billetterie, l'hôtellerie individuelle représente le deuxième poste de dépenses voyages. Les 20 % restants regroupent les autres dépenses liées aux voyages d'affaires (location automobile, taxi, restauration, etc. ). Au niveau de la connaissance sur les dépenses d'hôtellerie, les entreprises du CAC 40 sont bien placées.

Négocier les tarifs avec les hôteliers

Par ailleurs, une volonté forte existe pour de cadrer les dépenses en amont des réservations au travers d'une politique de voyages et de négociation de tarifs avec les hôteliers. En effet, la consolidation et la maitrise des dépenses sont les premiers éléments évoqués pour justifier l'importance d'un programme hôtels.

Parmi les canaux de réservation préconisés, la plupart des sociétés disposent d'un OBT (Online Booking Tool, (96 % des entreprises du CAC 40). Pour 70 % des répondants, l'OBT est fourni par l'agence (contenu hôtels majoritairement GDS). Seulement 37 % des entreprises sondées utilisent une centrale hôtelière. On assiste également à une forte préconisation du online pour les réservations d'hôtels (via l'OBT ou la centrale de réservation référencée). Aussi, la réservation directe/via les sites grand public est très majoritairement déconseillée.

Un faible taux d'adoption sur la politique hôtel

D'autre part, 30 % des répondants déclarent que le taux d'adoption de leur politique hôtel par les collaborateurs est inférieur à 50 %. La mesure du taux d'adoption des politiques hôtels est pourtant un facteur important pour les entreprises. Les directives et les outils concernant les hôtels existent, mais il y a visiblement un manque de contrôle et/ou de visibilité de leur adoption. Enfin, les acheteurs ont besoin d'avoir une visibilité sur les économies réalisées ainsi qu'une maîtrise du prix payé.

Méthodologie

L'étude a été réalisée avec la collaboration du cabinet EPSA, entre juillet et septembre 2013, auprès de 284 personnes en charge des budgets voyages, représentant 232 sociétés différentes représentatives du marché français et de 631 voyageurs et assistantes voyages.