Mon compte Devenir membre Newsletters

Le marché de la communication événementielle stable

Publié le par

Selon le dernier baromètre Flash de l'ANAé, le marché de la communication événementielle fait état d'une stabilité depuis un an. Il est soutenu notamment par le segment de la communication interne.

L'association des agences de communication événementielle (ANAé) a rendu public le vendredi 23 septembre dernier le Baromètre Flash 2011* et dresse un état des lieux du marché et des perspectives des annonceurs pour les mois à venir.

Pour cette cinquième édition, l'ANAé fait état d'un maintien du secteur la communication événementielle, et ce malgré la détérioration des marchés financiers depuis plusieurs mois. Sur la tendance générale, 75 % des agences de l’ANAé estiment que la situation du marché est plutôt bonne à ce jour. La moitié de ses agences table sur une hausse de leur business dans les prochains mois, avec une marge brute en augmentation de 3,9 % par rapport à 2010. "Il est probable que la crise qui a affecté le marché de la communication événementielle dès fin août 2008 a eu un effet pédagogique sur les stratégies de communication des entreprises. Celles-ci ont sans doute compris qu’il est indispensable de continuer à communiquer avec leurs salariés et leurs clients dès l’annonce d’une crise", explique l'ANAé.

Plus de consultations mais moins de temps pour y répondre

Concernant les relations annonceur-agence, plus de 40 % des agences déclarent avoir répondu à plus d’appels d’offres. Une croissance de 5,6 % depuis septembre 2010. En termes de délai moyen pour préparer une compétition, 65 % des agences constatent depuis le début de l’année, un raccourcissement significatif du temps dont elles disposent pour répondre aux briefs. De plus, près de 40 % des compétitions mettent en moyenne 4,3 agences en concurrence. Par ailleurs, près de 75 % des agences trouvent les relations avec l’annonceur et les négociations plus difficiles qu’en mars. Néanmoins, la bonne santé du secteur a relancé son marché de l'emploi. 75 % des agences ont procédé à des recrutements contre 66 % des agences en mars. En nombre, cela représente 3,6 collaborateurs recrutés en septembre contre 3,1 collaborateurs en mars. 80 % des agences envisagent d’embaucher de nouveaux collaborateurs dans les six mois à venir.

Un engouement pour la communication interne à tendance éco-responsable

Quant au mode de rémunération, l’ANAé s'engage à pérenniser ses efforts pour communiquer sur le « Guide de la relation entre l’annonceur et l’agence conseil en communication événementielle » cosigné avec l’union des annonceurs (UDA). Et cette attention se traduit notamment par un engouement des annonceurs surtout sur le segment de la communication interne. En effet, depuis la rentrée, cette typologie d'opération (conventions, séminaires, etc.) confirme sa pole position par rapport aux événements externes, en particulier les voyages de motivation et les incentives qui connaissent de faibles variations. Pour 60 % des agences, les demandes avec une dimension développement durable dans les projets restent équivalentes à ce qui a été observé début 2011. Enfin, en moyenne, les agences de l’ANAé proposent une démarche éco-responsable sur près de 24 % de leurs projets.

*Enquête réalisée auprès des agences de l’ANAé entre le 7 et le 16 septembre 2011.