Mon compte Devenir membre Newsletters

Cabinets de conseil: une baisse de 7% du chiffre d'affaires en 2009

Publié le par

Selon l'étude annuelle du Syntec Conseil en Management, les cabinets de conseil ont été victimes de la crise mais ont su limiter les dégâts, avec une baisse relativement limitée des effectifs.

Une baisse d'activité de 7% en 2009 pour les cabinets de conseil. Tel est le principal constat de l'étude annuelle* réalisée par le Syntec Conseil en Management sur ce marché. "Si le secteur a subi les conséquences de la conjoncture économique très difficile en 2009, les sociétés de conseil ont dans l’ensemble su faire face à la crise et préserver l’avenir en limitant notamment la baisse de leurs effectifs", positivent néanmoins les auteurs de l'étude. Ainsi, les effectifs dans les cabinets de conseil n'ont baissé "que" de 3,7% en 2009.

Selon cette étude, les sociétés de conseils RH et celles dont le conseil en management est la principale activité ont été les plus touchées par la crise. Les cabinets spécialisés dans le conseil en technologie ont également beaucoup souffert en 2009 des reports des grands projets IT, notamment dans le secteur financier. En revanche, les cabinets spécialisés dans le conseil relatif à l’optimisation des coûts sont logiquement parvenus à tirer leur épingle du jeu et enregistrent un taux de croissance estimé à 6% en 2009.

Les services financiers, premiers acheteurs de conseil

Concernant la répartition sectorielle de l’activité de conseil en management en 2009, les services financiers conservent la première position (26% du marché) même si cette proportion est en baisse par rapport à 2008 (-1 point). Il en va de même pour le secteur de l’industrie, dans lequel l’activité du conseil en management chute, même si le Syntec note d’importantes disparités entre les différents sous-secteurs qui le composent, celui de l’automobile étant par exemple très affecté.

La demande du secteur public connaît, quant à elle, une nouvelle progression de 2 points par rapport à 2008 et confirme la croissance démarrée dès 2007. Entre 2007 et 2009, la demande du secteur public a ainsi fortement augmenté, en passant de 8 à 17% du marché, soutenue notamment par la réforme de l’État et les enjeux de réduction des coûts. Toutefois, le Syntec note que le conseil auprès des institutions publiques demeure encore en retrait par rapport aux autres pays européens, notamment la Grande-Bretagne, où il représente 32% du marché.

Des prévisions très prudentes pour 2010

Concernant les prévisions sur l’ensemble de l’année 2010, le Syntec retient une hypothèse basse de maintien de l’activité en 2010 au même niveau que 2009, et une hypothèse haute de légère reprise de la croissance, entre 1 et 3%. «Néanmoins, la situation varie beaucoup selon la taille et la spécialité des cabinets, avertit Hervé Baculard, nouveau président de Syntec Conseil en Management, élu le 1er juillet dernier. Si certains gros cabinets de conseil en management ne sont pas encore sortis de la crise, les plus petits cabinets très spécialisés pourraient enregistrer une croissance supérieure à 3% en 2010. Quoi qu’il en soit, les sociétés de conseil doivent plus que jamais innover pour dépasser la crise, se différencier et démontrer la valeur qu’elles apportent.»

À noter que lors de l'annonce de ces résultats, le Syntec Conseil en Management en a profité pour dénoncer une nouvelle fois la pression sur les prix exercée par les directions achats sur l'ensemble des typologies de prestations, ainsi que les politiques de référencement. "Cette situation est dommageable à terme pour les donneurs d’ordre, car elle met en péril la capacité d’investissement et d’innovation au service des projets menés en commun", note le Syntec. En novembre dernier, le syndicat avait ainsi publié les résultats d'une étude sur les relations pour le moins tendues entre les services achats et les cabinets de conseil (lire notre article en cliquant ici ).

*Étude réalisée auprès de 122 cabinets de conseil en management aux premier et deuxième trimestres 2010.