Mon compte Devenir membre Newsletters

Une charte pour booster le véhicule électrique

Publié le par

Une charte en faveur du véhicule électrique et hybride, a été signée le 6 septembre sous l'égide d'Éric Besson. Constructeurs et équipementiers ont répondu présents à l'appel.

Une charte pour booster le véhicule électrique

Ils étaient tous là pour s'engager en faveur de l'industrialisation du véhicule électrique. Carlos Ghosn, président du groupe Renault, Philippe Varin, président de PSA Peugeot Citroën, Vincent Bolloré, président du groupe Bolloré, Jean-Paul Bailly, président du groupe La Poste, Frédéric Abbal, p-dg de Schneider France, Gilles Schnepp, p-dg de Legrand, Jacques Aschembroich, p-dg de Valeo, Michèle Bellon, président du directoire d’ERDF, tous les constructeurs automobiles disposant en France de programmes «véhicules décarbonés», les équipementiers automobiles, les équipementiers et installateurs électriques.

Une charte, dix engagements

L’ensemble des acteurs industriels présents à la table-ronde ont pris 10 engagements majeurs :

Engagement n°1 : Proposer des offres de véhicules électriques et hybrides attractives pour les particuliers.
Engagement n°2 : Promouvoir les véhicules électriques et hybrides auprès des acquéreurs de flottes.
Engagement n°3 : Promouvoir les véhicules électriques et hybrides auprès des collectivités.
Engagement n°4 : Assurer le plus haut niveau de sécurité des véhicules.
Engagement n°5 : Offrir des systèmes de garantie adaptés des véhicules.
Engagement n°6 : Mettre en place un service après-vente adapté.
Engagement n°7 : Fournir une information transparente sur les conditions d’usage du véhicule.
Engagement n°8 : Faciliter la recharge domestique des véhicules.
Engagement n°9 : Faciliter l’accès à l’infrastructure publique.
Engagement n°10 : Optimiser l’impact environnemental.

Un marché de 12 milliards à la clé...

Comme l'a souligné Eric Beson, « la mise sur le marché d’une nouvelle génération de véhicules électriques et hybrides (...) est une bonne nouvelle pour notre industrie, ces technologies devant générer en France plus 12 milliards d’euros d’activité par an à  l’horizon 2025. La Charte signée aujourd’hui par l’ensemble des constructeurs, électriciens et équipementiers automobiles, permet de franchir une nouvelle étape dans la diffusion du véhicule du futur. »