Mon compte Devenir membre Newsletters

Renault fait évoluer son site de Sandouville pour accueillir le futur Trafic

Publié le par

Avec pour objectif la relocalisation du futur utilitaire Trafic, Renault fait évoluer son outil industriel de Sandouville, en réalisant des travaux de transformation.

Renault fait évoluer son site de Sandouville pour accueillir le futur Trafic

 Dès 2011, Renault avait annoncé un investissement de 230 millions d’euros pour réaliser des travaux de transformation hors norme de l’usine de Sandouville afin d’y relocaliser le futur Trafic. Depuis son ouverture en 1964, l’histoire de Sandouville est étroitement liée au haut de gamme. De la Renault 16, produite pendant 15 ans à plus de 1,4 million d'exemplaires, à la Laguna et l'Espace en passant par la R25 ou encore la R21, l’usine normande s’est construit une réputation sur le segment supérieur de la gamme Renault. En mai 2010, Sandouville a entamé sa révolution industrielle et culturelle, avec le coup d’envoi du projet “véhicule utilitaire” (VU). C’est, en effet, des chaînes normandes que sortiront Futur Trafic, dont la commercialisation est prévue en 2014, et la version haute de l’Opel/Vauxhall Vivaro. Son volume de production est estimé à 100 000 unités par an une fois que toutes les versions auront été lancées. La relocalisation de Trafic à Sandouville, produit auparavant en Angleterre et en Espagne, permet au groupe de produire sur le sol français la majorité de sa gamme utilitaire (avec Kangoo à Maubeuge et Master à Batilly).