Mon compte Devenir membre Newsletters

Le véhicule électrique : une "batterie sociétale mobile"

Publié le par

C'est ce que déclarait récemment Joël de Rosnay sur le site internet de l'association France Mobilité Électrique (Avere) soulignant le fait que notre rapport à la mobilité et à l'énergie dans le siècle à venir va changer… radicalement.

Joël de Rosnay

Joël de Rosnay

« Tout d’abord, il ne faut pas oublier que la mobilité concerne bien sûr les transports, mais aussi et surtout les hommes, les idées, le numérique et l’énergie. Pour moi, le concept de mobilité au sens large va nous permettre d’entrer dans ce que j’appelle “la société fluide”, c’est-à-dire une société fondée sur l’échange, le partage et les rapports de flux plutôt que sur les rapports de force.

Cette société fluide que j’ai décrite dans mon livre “Surfer la vie” est une société fondée sur le préfixe “co” : covoiturage, copartage, cohabitation, coéducation et communication. L’aspect collaboratif sera amplifié et renforcé par les réseaux sociaux et Internet en général, c’est-à-dire la communication de personne à personne et l’extension générale dans la société de ce que l’on appelle le “pair à pair” (peer-to-peer en anglais, ou P2P) qui a commencé avec la musique et la vidéo et qui aujourd’hui va se prolonger par tous ces échanges, ces partages, avec le préfixe “co” et bien entendu ça touchera la mobilité et les énergies.

Je pense, en effet, que la mobilité du futur sera à la fois une mobilité collective avec de nouveaux systèmes de transport collectifs moins polluants, moins bruyants, plus rapides et plus flexibles. Je pense que nous irons vers une mobilité individuelle de type modulaire, utilisant des véhicules électriques ou hybrides rechargeables capables de parcourir de longues distances grâce à des prolongateurs d’autonomie et des batteries toujours plus performantes. Mais n’oublions pas que les véhicules légers de mobilité auront une grande place dans nos sociétés : il y a, aujourd’hui, plus de 180 millions de vélos électriques en Chine et le secteur des deux roues et des quadricycles est promis à un bel avenir. »

Pour continuer à découvrir cette tribune sur le site de l'Avere, cliquez ici

Mot clés : Société

L'association France Mobilité Electrique (Avere)