Mon compte Devenir membre Newsletters

Le siège d'ALD Automotive s'enrichit d'un espace dédié au véhicule électrique

Publié le par

Au moment où l'État annonce la signature d'une charte pour l'industrialisation du véhicule électrique, ALD Automotive crée un espace permanent dédié à la découverte et à l'essai de ces véhicules.

ALD Automotive créé un esapce dédié au véhicule électrique dans ses locaux de Clichy

© ALD Automotive

ALD Automotive créé un esapce dédié au véhicule électrique dans ses locaux de Clichy

Éric Besson, ministre de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique a organisé une table ronde, le 6 septembre, sur le véhicule électrique et hybride, en présence de Carlos Ghosn, président du groupe Renault, Philippe Varin, président de PSA Peugeot Citroën, Vincent Bolloré, président du Groupe Bolloré, Jean-Paul Bailly, président du groupe La Poste, Frédéric Abbal, p-dg de Schneider France, Gilles Schnepp, p-dg de Legrand, Jacques Aschembroich, p-dg de Valeo, Michèle Bellon, président du directoire d’ERDF, de l’ensemble des constructeurs automobiles disposant en France de programmes «véhicules décarbonés», des équipementiers automobiles et des équipementiers et installateurs électriques.

Un timing parfait pour ALD Automotive qui annonce le jour même la création, dans le cadre de son programme ALD Bluefleet, d'un espace permanent dédié à la découverte et à l’essai des véhicules électriques situé dans les locaux de son siège à Clichy. Rappelons qu'ALD Automotive est la ligne métier location longue durée et gestion de parcs automobiles du groupe Société Générale et qu'elle gère un parc de 841 220 véhicules (mars 2010 – en location longue durée et fleet management).

Interrogé en mars dernier par l'Avere France (1) sur les principaux freins empêchant le véhicule électrique de décoller, Didier Blocus, responsable de développement véhicules électriques et autopartage d’ALD Automotive France, avait répondu sans ambages :  « le coût élevé de ces véhicules, leur autonomie et les infrastructures de recharge ». Modulant ses propos, il avait cependant déclaré : « L’arrivée de nouveaux modèles chez les constructeurs amorcera une concurrence bénéfique aux utilisateurs. La production devrait s’intensifier et entraîner par là-même une baisse des coûts. Les technologies évolueront et les prix de certains éléments tels les batteries devraient s’orienter à la baisse ». Toujours selon lui, les infrastructures seront amenées à se développer. « En attendant un déploiement massif, nous travaillons avec l’existant et sur des solutions intégrées chez nos clients. Il s’agit pour l’heure de solutions de recharge classique la plupart du temps » avait-t-il ajouté confiant.

(1) Association professionnelle ayant vocation de favoriser le développement du transport et de la mobilité électriques. Elle rassemble les acteurs de l’écosystème de la mobilité électrique.