Mon compte Devenir membre Newsletters

La gestion du kilométrage des véhicules nuirait à la productivité des entreprises

Publié le par

Selon une étude* réalisée par TomTom Business Solutions, un quart des chauffeurs professionnels français interrogés avouent consacrer au moins deux heures par mois au relevé et à l'enregistrement de leurs kilomètres parcourus.

La gestion du kilométrage des véhicules nuirait à la productivité des entreprises

 55% des chauffeurs professionnels français déplorent la complexité et le temps passé au relevé et à l'enregistrement de leurs kilomètres parcourus, le support papier représentant le format le plus couramment utilisé par plus de la moitié (51%) des personnes interrogées. 36% enregistrent leur kilométrage parcouru et envoient les enregistrements via un téléphone mobile ; 10% utilisent leur ordinateur. Plus de la moitié des chauffeurs (61 %) doit ressaisir les enregistrements du kilométrage dans un autre format ou système informatique à leur retour au bureau. « La perte de productivité peut avoir un impact considérable sur la capacité de l'entreprise à rester compétitive dans un environnement économique de plus en plus tendu et la gestion des kilomètres parcourus mobilise parfois trop de ressources mal utilisées » confie Eric Hubert, Directeur Commercial France de TomTom Business Solutions. « Les méthodes manuelles ou empiriques souvent utilisées à cet effet portent un coup significatif à la productivité de nombreuses entreprises. Par exemple, une entreprise de 100 véhicules doit typiquement consacrer plus de 200 heures par mois pour accomplir cette tâche élémentaire. Il s'agit là d'une préoccupation majeure pour la direction de ces entreprises, et le choix d'un système adapté peut leur permettre de réduire ce gaspillage de temps et d'argent. »

Des frais de kilométrage erronés

Cette étude, menée auprès de chauffeurs professionnels n'utilisant aucun système automatique pour l'enregistrement du kilométrage parcouru, révèle également que 11% fournissent un kilométrage erroné lors de la demande de remboursement des frais (9% le font régulièrement). « Il est inquiétant de voir qu'un certain nombre de chauffeurs professionnels français réclame le remboursement de frais de kilométrage erroné, car cela peut compromettre la rentabilité de l'entreprise et avoir des répercussions en matière de déclaration fiscale », ajoute Eric Hubert. « Une technologie de gestion de flotte avancée permet de simplifier le processus d'enregistrement du kilométrage. Les entreprises peuvent ainsi garantir la précision des enregistrements et optimiser leur efficacité. »

*TomTom a mené cette étude auprès des chauffeurs professionnels de différentes flottes opérationnelles et non opérationnelles basées dans cinq pays d'Europe. Les flottes opérationnelles étaient définies comme des véhicules utilisés pour la livraison de marchandises ou la prestation de services (principalement des véhicules utilitaires légers), et les flottes non opérationnelles, comme des véhicules utilisés par les cadres ou les fonctions commerciales de l'entreprise (principalement des voitures de fonction). Cette étude a été réalisée auprès des 462 employés de flottes opérationnelles et des 481 employés de flottes non opérationnelles au total.