Mon compte Devenir membre Newsletters

Déplacements professionnels : les conducteurs font preuve de négligence

Publié le par

Une enquête européenne menée par MiX Telematics auprès de conducteurs professionnels met en exergue une attitude insouciante aussi bien des conducteurs eux-mêmes que de leurs employeurs.

Déplacements professionnels : les conducteurs font preuve de négligence

Près de 25% des conducteurs interrogés sont peu sensibles à la conduite éco-énergétique, ou la considèrent comme sans importance. 17% des conducteurs sont indifférents à donner une bonne impression à leur employeur et seulement 16% des conducteurs ont suivi une formation organisée par leurs employeurs pour améliorer leur comportement au volant. Le constat n'est guère brillant à la lecture des résultats de l'enquête réalisée par MiX Telematics au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Espagne. Le comportement des chauffeurs au volant reste perfectible.

Un axe d'amélioration : la solution télématique

De plus, pour seulement 19% des conducteurs le comportement au volant compte dans l'évaluation des performances, avec pour 14% d'entre eux une récompense pour bonne conduite à la clé, et pour 13% une pénalité pour mauvais comportement au volant. A la question comment le comportement au volant était évalué, 61% des conducteurs ont répondu par "observation". Parmi ceux dont les employeurs utilisent une approche plus scientifique du contrôle, il y a l'utilisation d'une solution télématique. Les incidents de conduite les plus évalués sont : la vitesse, l'accélération brutale et le freinage brusque, la marche au ralenti excessive, et le surrégime.

La gratification oui... mais peu utilisée

Quand on demande quelle est la mesure incitative ayant le plus d'influence sur l'amélioration du comportement des conducteurs au volant, la réponse qui arrive en tête est " recevoir une gratification ". Mais, seulement 14% des conducteurs affirment que leurs employeurs y ont recours. La plupart des conducteurs récompensés reçoivent soit une prime ou un bonus pour bonne conduite au volant, cette prime pouvant être versée mensuellement ou annuellement. A l'opposé, 40% des sondés disent avoir reçu un avertissement formel pour mauvais comportement au volant - ce qui s'avère être la sanction la plus courante.

A lire aussi : Nouveau calculateur d'économies de carburant Lanxess pour flottes de véhicules