Mon compte Devenir membre Newsletters

L'hôpital de Valenciennes met sa flotte auto à l'heure de la location

Publié le par

En 2010, l'hôpital de Valenciennes a entièrement renouvelé son parc automobile, exclusivement en location. Un an plus tard, il tire un premier bilan : 15 % d'économie par an, une flotte en excellent état et l'arrivée progressive du véhicule électrique.

L'hôpital de Valenciennes met sa flotte auto à l'heure de la location

En 2009, le centre hospitalier s’est lancé dans une réflexion de fond sur la gestion de son parc auto, une soixantaine de véhicules dont il était propriétaire en totalité (véhicules particuliers, utilitaires, poids lourds et véhicules médicalisés d'urgence). Cette flotte avait un âge moyen de sept à huit ans. Sa maintenance, le suivi de gestion et le respect des nouvelles exigences de sécurité se révélaient difficiles. Les réparations étaient souvent confiées à l’extérieur malgré la présence d'un garage dans l’hôpital. Le remplacement par des véhicules neufs serait revenu à 1,38 million d’euros.

La location préférée à l'achat ou à une solution mixte

Ce constat a conduit l’hôpital à comparer trois solutions : renouveler le parc en achetant de nouveaux véhicules, louer la totalité ou adopter une solution mixte. « Si nous avions opté pour un remplacement total de la flotte en achat, notre coût annuel de gestion aurait été de 630 000 euros au lieu de 550 000, soit 15 % de plus. Nous avons donc décidé de procéder à la location totale du parc, y compris les véhicules médicalisés d’urgence », explique Philippe Honoré, responsable achats et approvisionnements du centre hospitalier. En 2010, tandis qu’il recevait l’ensemble des nouveaux véhicules loués, l'hôpital a revendu son ancienne flotte via une salle de vente aux enchères, empochant 120 000 euros dans l’opération.

Une économie de 15 % par rapport à l'ancien modèle de gestion

Fin 2011, Philippe Honoré tire un premier bilan de l’expérience. « Passer à la location change fortement la logique de gestion. Nous payons maintenant des loyers mensuels au lieu de supporter des charges d'amortissement correspondant à l'achat des véhicules et des frais d'entretien, d’acheter des consommables (pneus, huile, bougies,...), de subir les réparations, d’avoir des frais de personnel, et même des frais de surface liés au garage. Par comparaison avec une solution de remplacement de la flotte en investissement, le coût annuel de gestion aurait été supérieur de 15 %. Notre solution a évité d’augmenter les coûts de gestion tout en améliorant notablement l'état du parc. »

Une première voiture électrique en février 2012

En 2010, l'hôpital a entièrement renouvelé son parc automobile, exclusivement en location. Un an plus tard, il a tiré un premier bilan : 15% d’économie par an, une flotte en excellent état et l’arrivée progressive du véhicule électrique, avec une première entrée en février 2012.