Mon compte Devenir membre Newsletters

Fraikin finance sa flotte par tritisation

Publié le par

Fraikin, acteur majeur de la location de véhicules industriels en Europe, utilitaires et commerciaux, a lancé un nouveau programme européen de titrisation pour un montant de 1,011 milliard d'euros destiné à financer sa flotte de véhicules en France, Grande-Bretagne et Espagne.

Fraikin finance sa flotte par tritisation

Le groupe Fraikin (CA 2011 de 684 millions d’euros) est un acteur majeur de la location de véhicules industriels et commerciaux en Europe. Il possède l’un des plus importants parcs de véhicules multimarques et multifonctions (60 000 véhicules, dont 49 000 en propriété directe) ainsi qu’un très grand réseau dédié et intégré avec 200 agences à travers toute l’Europe (France, Belgique, Luxembourg, Royaume-Uni, Pologne, Slovaquie, Suisse et Espagne).

Pour financer sa flotte de véhicules en France, Grande-Bretagne et en Espagne, il a opté pour la tritisation (1). Dans le cadre de cette opération, où Crédit Agricole CIB agit à titre de chef de file et Natixis en tant que co-chef de file, le Fonds Commun de Titrisation Eurotruck Lease Il émettra des titres de premier et de second rang. L’opération est adossée à des créances de location à long terme ainsi qu’à la valeur résiduelle d’une flotte de 49 000 véhicules gérée par Fraikin en France, en Grande-Bretagne et en Espagne. Ainsi, le FCT Eurotruck Lease Il a émis pour 577 M€ de titres de premier rang et 42 M€ de titres de second rang, notés respectivement A (sf) et BBB (sf) par Standard & Poor’s.

Les objectifs poursuivis

L’opération a pour objectifs de refinancer intégralement le programme existant de titrisation de la flotte française et de financer les flottes anglaise et espagnole, dont la période de renouvellement arrivait à échéance en 2013, et d’assurer le financement de l’achat de nouveaux véhicules pour les 5 prochaines années.

(1) La titrisation (securitization en anglais) est une technique financière qui consiste classiquement à transférer à des investisseurs des actifs financiers tels que des créances (par exemple des factures émises non soldées, ou des prêts en cours), en transformant ces créances, par le passage à travers une société ad hoc, en titres financiers émis sur le marché des capitaux.