Mon compte Devenir membre Newsletters

Vers une augmentation des prix de vente au distributeur

Publié le par

Pour faire face à la crise, les prestataires du secteur de la distribution automatique envisagent d'augmenter les prix de vente au distributeur. Une première depuis 10 ans.

Vers une augmentation des prix de vente au distributeur

Un café plus cher dans le distributeur de l'entreprise? C'est le scénario qui risque d'arriver dans peu de temps en raison de la crise du secteur de la distribution automatique. Une première depuis 10 ans.

Une baisse de la consommation importante

Le secteur doit faire face à une forte baisse de la consommation. Ainsi, entre 2008 et 2009, les ventes dans la distribution automatique ont diminué de 6,5% en volume et de 6,6% en valeur pour revenir à un niveau inférieur à celui de 2003 (source Datamonitor-European Vending Association 2009).

A cette baisse de la consommation, s'ajoute une forte pression des coûts sur les prestataires du secteur. La volatilité des matières premières (café, lait, sucre ..) mais également l'augmentation du prix du pétrole et par conséquent la flambée du prix de l'essence pour les déplacements des fournisseurs ont eu un impact fort sur le secteur de la distribution automatique. Sans compter le projet de "taxe soda" avancé par le gouvernement que les prestataires inquiets, voient arriver d'un mauvais oeil.

Vers une augmentation des prix de vente au distributeur?

D'autres mutations, comme les nouveaux besoins de consommation, le développement durable ou l'alimentation sont autant de nouveaux défis pour le secteur. Les prix n’ont pas augmenté depuis une dizaine d’années dans la distribution automatique.

« Des hausses minimes et régulières n’ont pas pu être mises en place pour une raison simple et pratique : les distributeurs n’acceptant pas les centimes au-dessous de 5 centimes, nous ne pouvons réaliser des augmentations de 1, 2 ou 3 centimes », explique Jean-Marc Nigond, Président de la chambre syndicale Nationale de Vente et Services Automatiques (NAVSA), dans un communiqué. « Cette situation est devenue intenable aujourd’hui, nos entreprises doivent désormais envisager l’augmentation des prix de vente au distributeur. Cette augmentation sera décidée au cas par cas par les entreprises gestionnaires, en fonction de leur situation et de leur politique commerciale ».