Mon compte Devenir membre Newsletters

Sensus lance iPERL, solution de gestion intelligente des réseaux d'eau

Publié le par

Spécialiste des solutions de comptage d'eau et d'énergie thermique, Sensus lance iPERL, solution de gestion intelligente des réseaux d'eau. Après une introduction d'iPERL sur le marché américain en 2010, la société s'attaque aujourd'hui au marché des services d'eau en Europe et notamment en France.

iPERL, solution de comptage, de contrôle et de gestion de l'eau

iPERL, solution de comptage, de contrôle et de gestion de l'eau

Alors que la population mondiale continue de croître et que les défis environnementaux deviennent chaque jour plus critiques, préserver l’approvisionnement en eau est aujourd’hui plus que jamais essentiel au développement d’un mode de vie durable et économiquement viable.

Pour répondre à cet enjeu, Sensus a développé iPERL, une solution intelligente qui change les règles du jeu et la vision du comptage, du contrôle et de la gestion de l’eau. iPERL offre une nouvelle voie technologique en donnant vie au concept de “Smart grid de l'eau” (“Smart water network” ou réseau d’eau intelligent), avec des solutions de comptage et de communication qui permettent de :

- collecter et partager les données pour un meilleur approvisionnement et une gestion optimisée de la demande ;
- améliorer la mesure, donc le contrôle des pertes d'eau non comptabilisées (très faibles débits, fuites et vieillissement ou blocage des appareils de comptage) ;
- optimiser l’action des gestionnaires par la simplification des procédures de dimensionnement (dynamique de mesure commune à toute la gamme), d’installation (montage toutes positions) et d’utilisation (lecture LCD et communications simplifiées), d’où un retour sur investissement optimal ;
- offrir des options avancées de communication, permettant aux gestionnaires et régies d’adapter leurs moyens de relève et de gestion du réseau aux exigences du terrain (walk-by, drive-by, fixed network et smart grid de l’eau).

Les atouts d’iPERL

Parce qu’il n’intègre aucune pièce mobile et qu’il dispose d’une conception et d’un design favorisant sa robustesse, iPERL apporte une précision métrologique pointue et, pour la première fois dans l’histoire du comptage, constante sur toute sa durée de vie (contrairement au compteur mécanique qui peut se bloquer en vieillissant ou au compteur à ultrasons qui peut s’encrasser).

Sur le plan environnemental, iPERL est fabriqué en matériaux recyclables, notamment son corps, sans plomb et en matériaux composites. Il est disponible dans une large gamme de diamètres et longueurs, pour répondre à l’ensemble des exigences des marchés européens, dans le cadre d’une utilisation dans des bâtiments résidentiels et commerciaux.

iPERL est doté d’un ratio métrologique R800 (EN-14154) pour tous les modèles de la gamme, de Q3 2,5 à 16 m3/h. Il n'y a donc pas de compromis entre la performance et les conditions requises du réseau. Les gestionnaires de réseaux d'approvisionnement en eau peuvent ainsi obtenir un retour sur investissement rapide et préparer les besoins et opportunités futurs avec flexibilité, de manière à adapter les modes de surveillance du réseau, à intégrer de nouvelles habitudes de consommation de ses abonnés, à leur fournir de nouveaux services…

iPERL intègre deux modes de communication des données : d'une part, un système basé sur une solution Sensus de communication sur la bande ISM 868 MHz et, d'autre part, une plateforme au standard OMS (Open metering system ou système de mesure ouvert). Cette solution permet à iPERL d’être lu par tout appareil compatible avec le standard européen EN 13757-4 pour une plus grande liberté des gestionnaires d’eau.

Pour aller plus loin…

Smarter cities par IBM
D'ici 2050, plus de 70 % des habitants de la planète vivront dans des zones urbaines. À partir de ce constat, IBM a lancé un programme mettant les technologies au service des usages à l'échelle des zones urbaines. Entretien avec Sylvie Spalmacin-Roma, vice-présidente "Smarter Cities" IBM France. (Source : Le Monde)

À qui profitent les smart grids ?
Rendre les réseaux intelligents consiste à améliorer l’intégration des systèmes énergétiques, mais aussi la participation de l’utilisateur. À condition d’encadrer l’utilisation des données personnelles et d’impliquer l’usager en amont des décisions. (Par Agnès Sinaï. Paru sur le site http://www.actu-environnement.com).