Mon compte Devenir membre Newsletters

Portrait-robot du directeur de l'environnement de travail

Publié le par

Le responsable des services généraux est devenu directeur de l'environnement de travail depuis 2011. Une (r)évolution de nom qui traduit celle de la fonction devenue stratégique. Quel est le profil du DET et de quelles compétences doit-il disposer ? Éléments de réponse.

Portrait-robot du directeur de l'environnement de travail

Selon une grande enquête socio-économique sur l'environnement de travail en France réalisée par l'Arseg (Association des directeurs et responsables des services généraux), le directeur/responsable de l'environnement de travail d'aujourd'hui est un homme de 50 à 59 ans, titulaire d'un bac + 5. Il a 17 années d'expérience, en moyenne. Ce professionnel a le statut de cadre et dispose d'un revenu élevé, compris en moyenne entre 50 000 et 60 000 euros bruts par an. " Communicante, polyvalente et gestionnaire, la profession de DET se révèle être au carrefour de toutes les mutations économiques, sociales et environnementales de l'entreprise, privée ou publique ", précise Patrick Hett, fondateur de Kimoce, éditeur intégrateur de logiciels de gestion. Kimoce a réalisé un tour de France des services généraux en 2011.

De la rencontre de 350 directeurs est né un livre blanc sur la fonction, intitulé "DSRG : vers une nouvelle légitimité économique, sociale et environnementale de l'entreprise". Selon l'éditeur, les grands chantiers à venir du métier concernent la gestion du parc immobilier et sa performance énergétique, la fiscalité verte et la réglementation associée à l'environnement mais encore la dématérialisation des flux. Il devra également intégrer davantage la notion de mobilité pour ses collaborateurs (terminaux mobiles, PDA,?etc.) ou encore la communication.