Mon compte Devenir membre Newsletters

M-real devient Metsä Board

Publié le par

Le papetier M-real a changé de nom pour devenir Metsä Board, suite à la décision prise lors de l'assemblée générale annuelle du 28 mars 2012. Cette décision entraînerait notamment la fermeture de son usine d'Alizay dans l'Eure et la suppression de 330 emplois.

M-real devient Metsä Board

M-real, entreprise finlandaise productrice de papier, a changé de nom pour devenir Metsä Board, suite à la décision prise lors de l’assemblée générale annuelle du 28 mars 2012. Son principal actionnaire étant la coopérative forestière Metsäliitto, société mère du groupe Metsä.

Une nouvelle identité visuelle

Metsäliitto est la propriété de 125 000 propriétaires forestiers finlandais qui se sont engagés à fournir des produits issus de bois de forêts faisant l’objet d’une gestion responsable.

Metsä Board comprend deux divisions, la division carton (Paperboard BA) et la division papier et pâte (Paper and Pulp BA). M-real Office Papers devient Metsä Board, Paper and Pulp, fabricant des marques réputées de papiers à usage bureautique, Data Copy, Logic et Save! pour la ramette et Modo Papers pour les bobines. Metsä Board continuera à développer des solutions de papiers à usage bureautique et commercial.

Les clients peuvent dès maintenant se familiariser avec la nouvelle identité visuelle de Metsä sur les ramettes et les boîtes des qualités Data Copy, Logic et Save!. Tous les supports de communication disposeront désormais du logo Metsä.

Fermeture de l'usine française d'Alizay fin juin

Le groupe finlandais fermera sa papeterie française d'Alizay (Eure) d'ici à la fin du mois de juin, supprimant quelque 330 postes sur le site rapporte l'agence de presse Reuters. Dans un communiqué, M-real précise qu'un "projet de réindustrialisation volontaire" sera mis en œuvre à Alizay, conjointement par le groupe, les représentants du personnel et les autorités locales. Avec pour objectif "de créer de nouveaux emplois et activités sur le site d'Alizay". Les candidats à la présidentielle comme Éva Joly ou François Hollande s'étaient notamment rendus sur le site de production.

M-real qui se détourne de son activité papier pour se recentrer sur le carton, plus rentable, avait précédemment annoncé la fermeture d'usines en Allemagne et en Finlande.