Mon compte Devenir membre Newsletters

Les fontaines à eau ne séduisent qu'une entreprise sur deux

Publié le par

Selon une récente étude, 54% des salariés déclarent ne pas disposer de fontaines à eau sur leur lieu de travail alors qu'il sont un sur deux à vouloir boire plus d'un litre d'eau par jour.

Contrairement aux pays anglo-saxons et bien qu'il s'agisse pour l'employeur d'une obligation légale (article R 4225-2 du code du travail), la France a beaucoup de retard concernant la mise à disposition d'eau fraîche dans les établissements publics et privés. Tel est le constat dressé par l'Afifae (Association française de l'industrie des fontaines à eau). L'Hexagone compte en effet 400 000 fontaines à eau, réparties entre fontaines bonbonne (70%) et fontaine réseau (30%). Ce chiffre représente 6 fontaines à eau pour 1 000 habitants, alors que nos voisins irlandais en comptent 22, les Anglais 12 et les Polonais 10.

L'eau, boisson préférée des salariés

Bien qu'émergent, ce marché présente de bonnes perspectives de croissance. En effet, selon un récent sondage réalisé par l'Afifae, 54% des sondés déclarent ne pas disposer de fontaine à eau sur leur lieu de travail alors qu'il est généralement conseillé de boire en moyenne 1,5 litre d'eau par jour. Une recommandation largement prise en compte par les salariés, puisqu'ils sont un sur deux à considérer comme nécessaire de boire plus d'un litre d'eau par jour. Plus d'un sur deux déclare également préférer l'eau fraîche. Rappelons d'ailleurs que la boisson préférée des Français au bureau reste l'eau. En effet, selon l'étude, 75% des sondés préfèrent boire de l'eau sur leur lieu de travail, devant le café (54%), le thé (22%), ainsi que les sodas et les jus de fruits (20%). Aujourd'hui, l'utilisation d'une fontaine à eau revient en moyenne à l'entreprise à un euro par salarié et par mois.