Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entreprises impliquées dans les actions de prévention en matière de santé

Publié le par

Des risques psychosociaux davantage pris en compte, le besoin d'implication de la direction, sont autant de pistes dressées par le baromètre de la santé au travail de CSP Formation et Didacthem.

Les entreprises impliquées dans les actions de prévention en matière de santé

La prévention des risques en matière de santé au travail représente un enjeu important pour les entreprises. Si le stress et les risques psychosociaux sont davantage pris en compte par les entreprises, la réglementation demeure l'élément moteur de cette prise de conscience. C'est ce que révèle la première édition du baromètre* annuel sur la santé au travail réalisé par CSP Formation, organisme de formation professionnelle et Didacthem, spécialisé dans le domaine de la prévention santé.

Axes de prévention
Cette étude révèle tout d’abord que près des trois quarts des entreprises interrogées ont déjà mis en place des actions de prévention en matière de santé au travail. L’accompagnement pour faire face au stress et aux risques psychosociaux arrive en tête des démarches (33% des réponses). Les personnes interrogées entreprennent ensuite des actions sur le comportement sécurité (31%), l’aménagement des postes de travail (27%), le risque routier (21%), les troubles musculo-squelettiques (15%) ou encore les addictions (11%).

L’enquête révèle par ailleurs que pour 64% des entreprises, les actions de prévention concernent moins de la moitié des salariés. Enfin, l’analyse met en exergue les types d’initiatives engagées par les entreprises. Ainsi, l’information sur les risques de santé (affichage, visioconférence) tient une place privilégiée puisqu’elle concerne 62% des sociétés interrogées. Parmi les initiatives citées figurent ensuite la formation individuelle ou collective par un formateur extérieur (43%) ou par un formateur de leur entreprise (29%), ainsi que la formation à distance (11%).

Conscientes de l’importance d’un accompagnement, plus de 65% des entreprises interrogées ont prévu de mettre en place des actions en matière de prévention santé. La moitié d’entre elles déclarent que leurs futures démarches concerneront en priorité le stress et les risques psychosociaux.

Un facteur essentiel : l’engagement de la direction
Selon les résultats du baromètre, le principal facteur de succès d’une action de prévention santé reste avant tout l’engagement de la direction. Parmi les autres éléments clés ont été citées la connaissance et la sensibilisation aux risques encourus, suivies par l’exemplarité des managers, le travail sur la durée avec les collaborateurs concernés sur la durée ou encore l’implication de la médecine du travail. La réussite des démarches de prévention résulte donc de l’implication des différents interlocuteurs de l’entreprise (direction, management, partenaires sociaux).

Si le manque de sensibilisation des dirigeants est le principal frein à la mise en oeuvre d’actions de prévention, les contraintes budgétaires et le manque de visibilité concernant le retour sur investissement constituent également des obstacles. Une minorité d’entreprises interrogées (14%) déclare par ailleurs ne pas ressentir le besoin de telles actions.

La réglementation, élément moteur de la prise de conscience
La réglementation stimule les entreprises pour agir. En témoigne la moitié des personnes interrogées qui estiment que ce facteur est déterminant pour la mise en place d’actions de prévention. Dans la liste des facteurs déclencheurs d’actions de prévention santé viennent ensuite l’impulsion de la direction générale, un incident grave, une demande des partenaires sociaux, une démarche proactive du management de proximité ou encore une demande des collaborateurs.

« Les entreprises se sentent concernées par le sujet, probablement en raison d’une réglementation de plus en plus rigoureuse. Par exemple, un tiers des entreprises interrogées ont mis en place des actions sur les risques psychosociaux, mais plus de la moitié a pour projet de le faire dans les années à venir », ajoute Bernard Cottet, directeur général de Didacthem. Au-delà de la réglementation, la formation et l’accompagnement sur mesure apparaissent comme une solution efficace pour la prévention des risques en matière de santé au travail.

*Baromètre réalisé en février dernier auprès de 234 acteurs des ressources humaines par l’institut Météojob pour le compte des deux organismes.