Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entreprises doivent davantage anticiper l'aménagement des espaces de travail

Publié le par

Les salariés souhaitent davantage d'espaces collaboratifs équipés en technologie dernier cri à l'horizon 2020. Des desiderata que doivent anticiper les entreprises en termes d'aménagement.

La visioconférence et les espaces collaboratifs de travail ont encore de beaux jours devant eux. C'est ce que révèlent les travaux de recherche * menés par la division Global WorkPlace Solutions de Johnson Controls, fournisseur de services de gestion des infrastructures, des bâtiments commerciaux et de l’efficacité énergétique, sur les attentes des employés en termes d'espace de travail à l'horizon 2020.

Anticiper l'aménagement des espaces de travail

Pour Marie Puybaraud, directrice de Global WorkPlace Innovation chez Johnson Controls GWS, « les travaux de recherche révèlent un écart entre le volume de travail en équipe pris en charge par l’espace de travail d’aujourd’hui et le volume attendu par les employés d’ici moins de dix ans. À défaut d’investir dans les technologies collaboratives et de moderniser les espaces de travail, les entreprises verront leur productivité ralentir. Les personnes chargées de concevoir de nouveaux espaces de travail ou de rénover aujourd’hui les installations existantes doivent avoir conscience de ce constat. »

Ainsi, les employés de bureau s’attendent à travailler plus souvent dans des espaces collectifs intégrant des technologies collaboratives, comme des écrans numériques interactifs, surfaces tactiles et vidéos transmises en direct via Internet depuis les quatre coins du monde. Cette évolution du travail est associée à une diminution du temps que les employés pensent passer au bureau, au téléphone ou dans des salles de réunion traditionnelles, précise l'étude.

Vers plus d'espaces collaboratifs équipés en technologie dernier cri

Actuellement, près de 20 % des salariés utilisent des espaces collectifs intégrant des technologies collaboratives. Ce chiffre devrait grimper à 52 % en 2020. En revanche, les personnes interrogées s’attendent à utiliser beaucoup moins les salles de réunion traditionnelles, 27 % d’entre elles prévoyant d’en faire un usage régulier en 2020 contre 40 % déclarant y avoir fréquemment recours à l’heure actuelle. L’usage du téléphone de bureau devrait également décliner, à peine un tiers des personnes devant être amenées à l’utiliser régulièrement en 2020 contre 50 % aujourd’hui.

Le recours aux vidéocommunications et aux technologies en temps réel devrait également enregistrer une forte croissance. Les employés de bureau s’attendent à utiliser beaucoup plus souvent la cyberconférence, la messagerie instantanée et la visioconférence à l’horizon 2020. Le nombre de personnes utilisant régulièrement la cyberconférence devrait en effet tripler, passant de 19 % à l’heure actuelle, à 57 %. Les employés de bureau prévoient également d’avoir recours à des technologies collaboratives qui en sont encore au stade du développement. Par exemple, à peine moins de la moitié des personnes interrogées (44 %) s’attendent à utiliser la visioconférence en 3D en 2020.

« Ces travaux de recherche révèlent également que les environnements de travail uniformisés sont moins efficaces que ceux qui sont conçus à des fins spécifiques. Chaque société est unique et doit donc personnaliser son espace en fonction de son modèle et de sa culture d’entreprise. Cette évolution résolue vers une collaboration de masse modifiera la façon dont les entreprises envisagent les locaux qu’elles occupent », ajoute Marie Puybaraud.

* Projet de recherche intitulé "Collaboration 2020". Près de 1 700 salariés de sept pays différents (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Australie, Inde, Canada, Chine) ont été interrogés dont 51,6 % de femmes et 48,4 % d'hommes.