Mon compte Devenir membre Newsletters

Le secteur de la propreté : 6e employeur du secteur marchand français

Publié le par

Avec plus de 430 000 salariés, le marché de la propreté a profité du boom de l'externalisation en devenant le 6e employeur du secteur marchand français juste derrière l'hôtellerie restauration.

Le secteur de la propreté : 6<sup>e</sup> employeur du secteur marchand français

© FEP

Selon un communiqué de la Fédération des entreprises de propreté et services associés (FEP), le secteur de la propreté embauche massivement juste derrière l’hôtellerie-restauration et se place au 6e rang des employeurs du secteur marchand français.

Près de 20 000 entreprises de propreté en 2010

Si les entreprises de propreté étaient 10 000 en 1995, l’Insee en a recensé plus de 20 000 aujourd’hui. Durant cette période, leur chiffre d’affaires a plus que doublé, passant de 4,8 à plus de 11 milliards d’euros, tandis que leur effectif bondissait de 260 000 à 433 074. Une croissance positive renforcée par le développement des services associés. Avec 8 000 à 15 000 postes à pourvoir par an, selon les années, le secteur de la propreté est un recruteur de taille. Ainsi, six régions (Île-de-France, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais, Pays-de-la-Loire, PACA et Aquitaine) emploient plus de 66 % de salariés des métiers de la propreté. Dans ce secteur, 84 % des salariés sont en CDI.

Miser sur la formation

Pour répondre à l’évolution des métiers, 1,3 million d’heures, toutes formations confondues, ont été dispensées en 2009 dans le secteur de la propreté, dont 113 450 heures pour la lutte contre l’illettrisme. Fin 2009, 6 586 salariés s’étaient engagés dans une démarche de certificat de qualification professionnelle de la propreté, un diplôme reconnu à l’échelle nationale pour faire valoir leurs compétences dans six métiers spécifiques.