Mon compte Devenir membre Newsletters

Hervé Thermique Paris IDF : premier siège de bureaux certifié NF HQE version 2013

Publié le par

Le bâtiment de bureaux Hervé Thermique Paris IDF situé à Ennery (95) dans le parc d'activités "les portes du Vexin" est la première opération française certifiée NF HQE Bâtiments tertiaires en Exploitation version 2013 par Certivea.

Siège d'Hervé Thermique à Ennery

Siège d'Hervé Thermique à Ennery

Une version encore plus écolo. Le bâtiment de bureaux Hervé Thermique Paris IDF situé à Ennery (95) dans le parc d'activités "les portes du Vexin" est la première opération française certifiée NF HQE Bâtiments tertiaires en Exploitation version 2013 par Certivea. Ce bâtiment regroupe 70 postes de travail.

"Ce bâtiment est un concentré des bonnes pratiques", explique Patrick Nossent, président de Certivea.

De plus, dans le parc naturel régional du Vexin, les entreprises installées doivent répondre à certaines obligations. Ainsi, depuis 2007, dans la lignée du Grenelle de l'Environnement, une Charte environnementale incite les entreprises à recourir à des énergies renouvelables, ériger des constructions en bois, récupérer les eaux de pluie ou encore laisser les espaces verts "en prairie".

Niveaux "excellent" et "exceptionnel"

Hervé Thermique Paris IDF est certifié avec un niveau de performance excellent pour les axes "bâtiment durable" et "gestion durable", et exceptionnel pour l'axe "utilisation durable".

Rappelons que cette nouvelle version a pour objectif de valoriser chaque acteur et son savoir-faire (propriétaire, exploitant, utilisateur) dans la performance énergétique du bâtiment. Cette certification sépare les interventions de chaque secteur et se découpe en 3 axes distincts : un axe "bâtiment durable"pour le propriétaire sur la conception et l'aménagement du bâtiment, un axe "gestion durable" pour l'exploitant du bâtiment ou le donneur d'ordre de l'exploitation sur les prestations de gestion technique du bâtiment et enfin un axe "utilisation durable" pour l'utilisateur ou le locataire qui atteste des comportements des utilisateurs de l'immeuble.

Des collaborateurs associés au projet

Au départ, "Nous voulions construire un bâtiment performant qui soit encore un bâtiment d'architecte", souligne Benjamin Claux, technicien de sécurité chez Hervé Thermique. Après son érection hors de terre, la société a été certifiée HQE construction en juin 2009 avant d'obtenir une certification HQE Exploitation en septembre 2010. "Nous souhaitions optimiser le bâtiment et ses caractéristiques. Mais aussi avoir un meilleur suivi et une amélioration de son fonctionnement", précise Benjamin Claux. Par la suite, le bâtiment a été labellisé BBC Effinergie. Dès juillet 2013, ils décident de passer à la version 2 de la certification NF HQE Exploitation en raison de "son caractère innovant".

L'ensemble des collaborateurs a dès lors été associé à l'origine du projet sur le bien-être du lieu. Des groupes de travail ont été lancés pour travailler sur les sujets du mobilier, des espaces détente, la cuisine, la décoration, etc.

Concernant l'exploitation, les responsables ont mis en place un suivi de la consommation, de la maintenance, etc. Pour l'utilisation, un projet d'éco-mobilité a été déployé avec de l'éco-conduite, la visio-conférence, le covoiturage ou encore le télétravail.

Un puits canadien, des panneaux photovoltaïques...

Pour faire baisser la consommation d'énergie, l'entreprise a installé un puits canadien, des pompes à chaleur, une CTA à double flux, des panneaux photovoltaïques (qui compensent près de 40% des consommations), un éclairage à détection de présence dans les espaces de circulation. De plus, une cuve de récupération des eaux de pluie de 12m3 permet d'assurer 2 semaines et demi à 3 semaines de consommation pour les sanitaires et l'entretien des espaces verts.

Dans un même souci de préservation de l'environnement, la biodiversité fait l'objet de mesures particulières. Un verger est installé avec 10 pommiers mais également des poiriers, du raisin, etc... Un apiculteur local vient s'occuper de l'entretien des 15 ruches du site.