Mon compte Devenir membre Newsletters

[TÉMOIGNAGE] Lionel de Bar (Rothschild & Cie Banque) : « Des fruits frais pour rendre nos salariés solidaires »

Publié le par

Rothschild & Cie Banque offre chaque mois 76 corbeilles de fruits frais des Vergers de Gally à l'ensemble de ses 680 collaborateurs. Une façon de sensibiliser ses salariés à la recherche contre le cancer de la Fondation de France. Explications de Lionel de Bar, responsable des services généraux.

Lionel de Bar, responsable des services généraux de Rothschild & Cie Banque

Lionel de Bar, responsable des services généraux de Rothschild & Cie Banque

Décision Achats : Comment avez-vous décidé de fournir des fruits à vos collaborateurs ?

Lionel de Bar : C’était une volonté conjointe de la DRH, de la direction générale. Nous avions l’habitude de commander des paniers de fruits frais aux Vergers de Gally de manière ponctuelle pour nos salariés depuis 2003. Et depuis un an et demi, nous avons mis en place 2 livraisons par semaine de 19 corbeilles pour l’ensemble de nos 680 salariés dans nos locaux avenue de Messine, dans le 8ème arrondissement de Paris. Soit une commande de 76 corbeilles par mois, ce qui représente au total une consommation de près de 12 000 fruits mensuelle. Un panier contenant 8 à 12 kg de fruits dans 7 à 15 variétés de saison. L’entreprise investit environ 50 000 euros de budget par an pour offrir ce service à ses salariés.

D.A : En quoi la démarche des Vergers de Gally vous a intéressé ?

L. de B. : J’ai été séduit par le soutien des Vergers de Gally à la Fondation de France pour la recherche contre le cancer. L’idée est de rendre les salariés solidaires. Ils peuvent se servir en versant 40cts pour 1 fruit soit 1€ pour 3 fruits. Ce qui nous permettrait de récolter environ 15 000 euros par an. Mais nous sommes loin du compte malheureusement. Alors je dois sans cesse répéter le message auprès des salariés. Pour changer les comportements, il faut répéter le message. Une chose naturelle pour des salariés préoccupés par d’autres problèmes quotidiens. C’est la même chose pour les comportements des collaborateurs vis-à-vis de la consommation de papier, d’électricité dans les bureaux ou encore du recyclage.

D. A : D’une manière plus globale, qu’évoque pour vous le bien-être en entreprise ?

L.de B. : C’est un tout. Cela passe par la qualité des locaux à la qualité du restaurant inter entreprises. Ainsi, pour répondre à cette problématique de bien-être au travail, nos salariés bénéficient d’une salle de sport en interne qui est mise à leur disposition aux heures d’ouverture des bureaux.