Mon compte Devenir membre Newsletters

Ces objets fétiches dont les salariés ne peuvent se passer au bureau

Publié le par

Personnaliser son bureau apporte bien-être et productivité au salarié dans l'entreprise. Les objets d'art et les photos de famille arrivent en tête de liste des objets cités préférés des français au bureau, révèle une enquête de Regus.

Ces objets fétiches dont les salariés ne peuvent se passer au bureau

La photo de vos enfants trône sur votre bureau, à côté d'une plante verte?

Personnaliser son bureau est un des facteurs permettant de préserver le bien-être des salariés au travail, souligne une enquête* de Regus, fournisseur d’espaces de travail flexibles. Regus a ainsi listé les objets préférés des salariés français au travail.

Voici le top 5

  • Les objets d'art: ils arrivent en tête des objets cités comme indispensables au bureau. Ainsi, 15% des salariés français affirment ne pouvoir s’en passer dans leur activité et les considèrent comme source d’inspiration et moyen de s’évader du quotidien.
  • Les photos de famille: elles arrivent en deuxième position pour 12% des Français.
  • Les cartes de visite: 8% des salariés français aiment avoir des cartes de visite sur leur bureau.
  • Les dessins d'enfants: 7% des salariés préfèrent pouvoir admirer les dessins de leurs enfants.
  • Un dictionnaire: 4% affirment disposer d’un dictionnaire sur leur lieu de travail.

Parmi les autres réponses citées, les objets religieux ou les porte-bonheur rassurent certains salariés. Les diplômes et les trophées en motivent d’autres, en leur rappelant leurs succès passés.

Pour Frédéric Bleuse, directeur général France de Regus: “Lorsque l'on passe la majeure partie de sa journée sur son lieu de travail, il est normal de vouloir se l'approprier en le décorant à son goût, par exemple. Cette enquête révèle que les collaborateurs attachent une grande importance aux objets, qui les rassurent, leur apportent du réconfort et les motivent à travailler.”

* Enquête menée dans plus de 80 pays auprès de 22 000 cadres supérieurs et chefs d’entreprise. Au total, une dizaine d’objets ont été identifiés par les collaborateurs comme indispensables au bureau.