Mon compte Devenir membre Newsletters

La certification NF HQE Bâtiments tertiaires en exploitation nouvelle version

Publié le par

La nouvelle version de la certification NF HQE bâtiments tertiaires en exploitation de Certivea sépare les interventions de chaque acteur. Elle peut être ainsi être demandée indépendamment par le propriétaire, l'exploitant ou par l'utilisateur du bâtiment.

VILLE-ÉCOLOGIQUE

VILLE-ÉCOLOGIQUE

Certivea lance une nouvelle version de sa certification NF HQE Bâtiments tertiaires en exploitation.

"Cette nouvelle version a pour objectif de valoriser chaque acteur et son savoir-faire (propriétaire, exploitant, utilisateur) dans la performance énergétique du bâtiment", a expliqué Patrick Nossent, président de Certivea lors d'une conférence de presse sur le sujet. Il a rappelé à cette occasion que le label HQE Exploitation créée en 2009 a déjà permis de faire certifier près de 4 millions de m² soit la délivrance d'environ 120 certificats.

"Valoriser le travail de chaque acteur"

Cette certification sépare désormais les interventions de chaque secteur.

Elle se découpe en 3 axes distincts :

  • Un axe "bâtiment durable"pour le propriétaire. Celui-ci prend en compte la conception et l'aménagement du bâtiment. Il est jugé comme "un véritable atout dans les négociations locatives ou de cession" par Certivea.
  • Un axe "gestion durable" pour l'exploitant du bâtiment ou le donneur d'ordre de l'exploitation. Il juge les prestations de gestion technique du bâtiment.
  • Un axe "utilisation durable" pour l'utilisateur ou le locataire qui atteste des comportements des utilisateurs de l'immeuble. Il permet de "maîtriser les consommations d'énergie, d'eau et d'optimiser la gestion des déchets".

Délivrée pour 5 ans, elle peut être demandée indépendamment ou de concert par le propriétaire, l'exploitant / donneur d'ordre de l'exploitation ou par l'utilisateur / locataire. A terme, un bâtiment peut être certifié NF HQE bâtiment tertiaire en exploitation sur 1,2 ou 3 axes différents. Ces exigences seront déclinées selon 14 cibles et sur 5 niveaux de performance : pass, bon, très bon, excellent, exceptionnel, comme pour la précédente version de la certification.

Une certification pour l'ensemble d'un parc immobilier

Les demandes pourront être faites pour un parc immobilier ou simplement pour un bâtiment. "Cette nouvelle version correspond à une demande de généraliser l'attribution de la certification à l'ensemble d'un parc immobilier", souligne le président de Certivea.

Cette nouvelle certification concerne tous les immeubles d'activités tertiaires mais également les commerces, les hôtels, les entrepôts de logistique, les écoles, etc. Seuls les secteurs de l'industrie lourde, les établissements de santé et les équipements sportifs ne sont pas concernés. Néanmoins, Certivea travaille actuellement sur un projet pilote relatif au secteur de la santé.

Cette certification se déclinera en France et à l'international.

Comment ça marche? Une fois la demande faite auprès de l'organisme Certivea, celui-ci lancera alors un premier audit sur site. Par la suite, Certivea alternera les audits sur site et à distance. Dans le cas d'une demande faite pour l'ensemble d'un parc immobilier, Certivea établira un échantillonnage et sélectionnera les immeubles à auditer.

Pour les immeubles actuellement certifiés avec la première version du label, des "ponts" pour l'obtention de cette nouvelle version seront mis en place explique Patrick Nossent. Ainsi, par exemple, si les bâtiments ont été audités au cours de l'année, il suffirait qu'ils s'engagent sur la nouvelle version pour obtenir celle-ci.

En parallèle, Certivea lance Certiessential, un module de simulation de coût personnalisé. L'association devrait également annoncer de prochaines nouveautés courant juillet 2013.