Mon compte Devenir membre Newsletters

Bureaux: des m² en baisse mais plus verts

Publié le par

Une étude de Investment Property Databank révèle une baisse de la surface moyenne de l'espace de travail par salarié, qui s'élève à 11,5m². En revanche, la production de déchets diminue de 11%.

L’espace de travail diminue pour les salariés tandis que les efforts réalisés en termes d’environnement augmentent. Une tendance française en hausse mais qui n’atteint pas encore les proportions du tout open space des Anglais. Actuellement, le coût d'exploitation des bureaux est de 507 euros/m² et s’explique par une hausse des loyers de près de 3,1% sur l’année 2009. Cette augmentation des loyers s’explique davantage par la hausse des prix des travaux en raison de rénovation ou de réaménagement que par le poids des charges, note l’étude de l’IPD*. Les charges demeurent stables et témoignent d’une bonne maîtrise des coûts toujours selon l’IPD. Parallèlement, le coût global par occupant d’un bureau est de 10528 euros, soit une hausse de 3,5% pour l’année 2009.

Une bonne surprise concerne la performance environnementale des immeubles. L’étude de l’IPD met en avant la forte baisse de la consommation d’eau et des déchets. Ainsi, la consommation d’énergie finale est de 5886 kWh/m² par salarié, d’après la méthode de calcul de l’Ademe. La consommation d’eau est en baisse de 15% et atteint cette année 14,6m³ par occupant et par an. Parallèlement, la production de déchets diminue de 11%, avec un volume estimé à 192kg par an. Les études sur les bureaux HQE démontrent que les marges de manœuvre sont encore très fortes bien qu’actuellement elles ne soient pas significatives. Ainsi, les immeubles HQE permettent aujourd’hui une économie de seulement 5,2 euros/m² sur l’énergie, l’eau et les déchets.

*L’IPD (Investment Property Databank), spécialisé dans l’analyse de la performance de l’immobilier, vient de publier les indicateurs 2010 de l’immobilier d’exploitation ainsi que sa nouvelle édition du Code des coûts.