Mon compte Devenir membre Newsletters

Antalis teste l'étiquette environnementale

Publié le par

Cette étiquette expérimentale détaille 4 critères : l'effet de serre, l'épuisement des ressources naturelles non renouvelables, mais aussi la consommation d'eau et l'origine de la fibre.

Antalis teste l'étiquette environnementale

Connaître l'impact environnemental de ses achats. C'est dans cette optique qu'Antalis, spécialisé dans la distribution de papier et de produits d’emballage, appose une étiquette multicritère sur ses gammes de papier bureautique 100 % recyclé dès la rentrée 2011. Il s'agit des gammes de papier Image recycled et Cocoon Office.

4 critères détaillés sur les gammes de papier

Cette étiquette expérimentale détaille 4 critères :
– l’effet de serre
(en équivalent CO2) ;
– l'épuisement des ressources naturelles non renouvelables (en réserve par personne) ;
– la consommation d’eau (en litres) ;
– l'origine de la fibre (% certifiée et/ou recyclée).

Le consommateur peut également accéder à un complément d’informations sur Internet via un tag intégré à l’étiquette Antalis.

Antalis s'est porté volontaire auprès du ministère du Développement durable pour participer à une phase d'expérimentation en matière d'affichage dans le cadre du Grenelle Environnement. L'affichage environnemental, en phase test depuis juillet avec des entreprises volontaires, a pour but de guider le consommateur vers les produits les plus respectueux de l’environnement.

En effet, selon l’étude annuelle 2010 sur la consommation durable de TNS/Ethicity, “74 % d’entre eux souhaitent connaître l’impact environnemental des produits.” Cette mesure vise à mettre en place un référentiel d’affichage multicritère commun à la filière papier, basé sur des critères tels que la consommation d’eau et la pollution de l’air. Les acteurs de la filière doivent se mettre d’accord d’ici à la fin de l’année sur les 3 critères qui seront affichés sur les produits de leur secteur. L’expérimentation et le recueil des avis des consommateurs continueront ensuite jusqu’en juillet 2012.