Adoptez le télétravail pour une meilleure productivité

Publié le par

Greenworking, cabinet de conseil en organisation du travail, rend les résultats d'une étude sur le télétravail. Celle-ci met en avant huit pistes afin de mettre en place un télétravail efficace, qui permet de gagner en moyenne 22 % de productivité.

Adoptez le télétravail pour une meilleure productivité

Le télétravail accroît en moyenne la productivité de l'entreprise de 5 à 30 %. C'est l'un des résultats de l'étude menée par Greenworking(1), cabinet de conseil spécialisé dans le développement des nouvelles organisations de travail, à la demande d'Éric Besson, ministre chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique. Un gain d'efficacité dont vous pourriez faire profiter votre force de vente, si tant est que vous sautiez le pas. 

En effet, alors que plus aucun verrou technologique ne s'oppose au développement du télétravail, seuls 12,4 % des salariés français télétravaillent au moins huit heures par mois en 2012 (contre 7 % en 2007). Ce taux, encore faible en comparaison avec nos voisins anglo-saxons et scandinaves, est signe de l'existence de freins. 92 % des employeurs considèrent que le premier d'entre eux est la réticence des managers intermédiaires. “La culture managériale française, qui repose encore trop souvent sur le contrôle et le micromanagement, n'est pas compatible avec le management à distance qui exige, lui, confiance et gestion de l'autonomie”, précise le rapport d'étude.

Pourtant, l'étude met en évidence de réels bénéfices liés au télétravail. En premier lieu pour le salarié lui-même. Celui-ci est soumis à moins de distractions et de perturbations et profite d'une plus grande latitude dans la gestion de son temps et l'organisation de ses tâches. Et puis il acquiert le sentiment d'être digne de confiance, induisant un effet positif sur la motivation. Par ailleurs, les horaires de travail étant globalement plus flexibles, on observe une meilleure adéquation entre les moments de travail et les moments propices au travail. Tous ces éléments garantissent ainsi une meilleure productivité, en hausse de 22 % en moyenne. Toutefois, il convient de respecter certains principes. Greenworking en a retenu huit :

Les 8 clés d'une mise en place réussie du télétravail

  1. Instaurer un processus de sélection des salariés au télétravail, qui va de pair avec une politique d'information et de sensibilisation en amont.
  2. Reconnaître le télétravail comme un mode de travail à part entière.
  3. Adopter une approche graduelle pour dépasser les résistances au changement (mettre en place un projet pilote, s’appuyer sur des collaborateurs moteurs, faire la preuve par l’exemple…).
  4. Investir dans des outils fiables et innovants, des infrastructures de qualité ainsi qu’un support informatique dédié et former les collaborateurs aux nouveaux usages des outils.
  5. Accompagner le projet de mise en place du télétravail d’une rénovation des pratiques managériales et des processus (dématérialisation, virtualisation du poste de travail, dépersonnalisation des bureaux, etc.).
  6. Former toutes les parties prenantes à ces nouveaux modes de travail et aux comportements qu’ils impliquent afin de garantir une assimilation culturelle progressive et partagée.
  7. Proposer des solutions aux pratiques déviantes mises en lumière par le télétravail et qui peuvent nuire à la productivité (gestion de l’e-mail, frontière entre vie personnelle et vie professionnelle…).
  8. Mettre en place un dispositif de suivi et d’évaluation des impacts afin de piloter le projet et d’assurer une adhésion de la gouvernance de l’entreprise.

Par ailleurs, tout n'est pas à faire en termes de télétravail. Il semblerait en effet que la proportion optimale de télétravailleurs soit de 25 % et taux idéal de télétravail de 30 %. Mais quelle que soit sa forme – domicile, bureaux satellites, centres d'affaires, espaces de coworking… –, les entreprises qui le pratiquent sont plus de 90 % à être satisfaites, et 85 % d'entre elles estiment que le télétravail a un impact très sensible sur leur compétitivité.

Enfin, l'étude montre notamment le profil-type du télétravailleur moyen. Contrairement aux idées reçues, le télétravail concerne aussi bien les hommes et les femmes de toutes générations. En outre, si le télétravail est profitable et accessible à tous les niveaux hiérarchiques de l'entreprise, certaines le réservent aux techniciens lorsque d'autres ne l'accordent qu'à des cadres supérieurs autonomes.

Les savoir-faire du manager de télétravailleurs

  • Contrôler sans être intrusif.
  • Partager l'information sans inonder les messageries électroniques.
  • Planifier les temps collectifs sans nuire à la flexibilité.
  • Choisir le bon moyen de communication selon le type de message.
  • Être participatif sans perdre d'autorité.
  • Définir et suivre l'atteinte d'objectifs.
  • Adapter son management à la distance sans être inéquitables envers les sédentaires.
  • Prévenir et gérer les tensions entre sédentaires et télétravailleurs.

(1) Étude réalisée d'avril 2011 à avril 2012, auprès de 20 grandes entreprises françaises, soit un panel de 6 208 télétravailleurs.

Participez au sondage: Etes-vous favorable au télétravail au sein de votre force de vente ? Oui ou Non