42 grandes entreprises détaillent leur action de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre

Publié le par

Publié par l'Association Entreprises pour l'Environnement (EpE), le recueil “Actions Climat des Entreprises” a pour but de mobiliser les entreprises sensibilisées par la lutte contre le changement climatique dans leurs démarches actives de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

42 grandes entreprises détaillent leur action de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre

Progresser à partir des pratiques pionnières vers une réduction rapide et généralisée des émissions de gaz à effet de serre est un enjeu national et global. Entreprises pour l’Environnement (EpE) rassemble une quarantaine de grandes entreprises qui partagent la vision de l’environnement comme source de progrès et d’opportunités. Pierre-André de Chalendar, p-dg de Saint-Gobain, en est le président. Elles ont décidé de travailler ensemble à mieux le prendre en compte dans leurs stratégies et leur gestion. Parmi les groupes de travail, la commission sur le changement climatique est présidée par Patrice-Henry Duchêne (délégué au développement durable de PSA Peugeot Citroën). Dans sa nouvelle publication “Actions Climat des Entreprises”, EpE met en avant les pratiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre de ses entreprises membres(1) dans 92 fiches pratiques.

Conscientes du rôle important qu’elles ont à jouer dans l’effort mondial pour réduire les émissions de GES, les entreprises membres d’EpE ont compris l’intérêt d’anticiper les évolutions possibles de la gouvernance du climat. Leurs dirigeants se sont engagés dans des réflexions stratégiques, l’élaboration de démarches et la mise en place de projets tout au long de la chaîne de valeur pour réduire leurs émissions. Aujourd’hui, elles sont déterminées à accélérer la transition en déployant largement les méthodes ainsi mises au point, chez elles et chez leurs partenaires. Elles mobilisent largement leurs équipes opérationnelles pour cela.

Comment progresser?

Trois leviers de progrès majeurs apparaissent :

  • l’efficacité énergétique: les innovations techniques améliorent le rendement des moyens de production, des modes de transport ou de l’utilisation d’un produit, diminuant ainsi les émissions associées ;
  • de nouveaux modes d’organisation, de gestion et de comportement: approches coopératives, certificats d’économie d’énergie, gestion des pointes électriques ou éco-conduite en sont des exemples ;
  • les ruptures technologiques: les entreprises, soucieuses de se positionner dans une compétition mondiale, s’y engagent en anticipation de l’émergence des marchés correspondants.

Le rôle de facilitateur des pouvoirs publics

La généralisation de ces pratiques pionnières dépendra de l’apparition d’une rationalité économique. Pour ceci, le dialogue privé-public est essentiel. Les pouvoirs publics ont, en effet, un rôle-clé à jouer, à travers les politiques de réduction des émissions, et la mise en place de politiques incitatives agissant aussi sur la demande:

  • pour créer les marchés à l’échelle suffisante et avec la prévisibilité suffisante à long terme (par l’instauration de prix du carbone, par des mesures réglementaires dans certains cas, etc.) pour que les entreprises engagent les investissements suffisants ;
  • pour partager le risque des investissements de R&D, dont la rentabilité ultime dépendra des politiques de stimulation de la demande ;
  • pour diffuser les technologies dites “à bas carbone” à travers l’Europe et hors d’Europe.

Les pays et les entreprises qui auront anticipé ces évolutions seront en meilleure position dans la compétition économique mondiale. C’est l’ambition des entreprises membres d’EpE, pour elles-mêmes et pour leurs partenaires, sous-traitants, fournisseurs de biens et d’énergies.
Ainsi, les entreprises membres d’EpE ont défini et mis en œuvre des actions de maîtrise des émissions de gaz à effet de serre. Elles les ont d’abord mesurées (cf. publication “Mesurer et piloter les émissions de gaz à effet de serre”), puis ont recherché les actions les plus faciles à mettre en œuvre, ainsi que celles qui auraient le meilleur potentiel de réduction.

L’objectif de cette publication est de contribuer à la connaissance et la diffusion des bonnes pratiques identifiées au sein d’EpE à l’ensemble des entreprises françaises pour accélérer la réduction des émissions nationales sans compromettre leur compétitivité. Les pratiques présentées sont volontairement détaillées pour en faciliter la transposition.

Un recueil de bonnes pratiques

Le recueil “Actions Climat des Entreprises” est issu des travaux de la Commission changement climatique, réalisés de 2007 à 2012 sous les présidences successives de Hervé Bourrier (ArcelorMittal France). Son principal objectif a été de rassembler la plus grande diversité d’actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre mises en œuvre par les membres d’EpE, permettant à toute entreprise de profiter des exemples présentés, de s’en inspirer et de développer ses propres bonnes pratiques.

Chaque exemple, présenté sous forme de fiche, restitue concrètement le contexte à l’issue de la phase de mesure et d’analyse, les objectifs fixés par l’entreprise, les solutions mises en œuvre, les résultats obtenus et la mise en perspective de ces bonnes pratiques. Les fiches sont classées selon la méthodologie de l’article 75 de la loi n°2010-788, qui divise le périmètre opérationnel des émissions de GES d’une entité comme suit:

Scope 1 (obligatoire) : émissions directes (induites par la combustion d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon, tourbe…), la décarbonatation des procédés, les fuites et la biomasse) de ressources possédées ou contrôlées par l’entreprise ;
Scope 2 (obligatoire) : émissions indirectes induites par la consommation d’électricité, de vapeur, de chaleur et de froid ;
Scope 3 (facultatif) : toutes les autres émissions indirectes (chaîne logistique, déchets, transports, utilisation des produits, fin de vie des produits, déplacements…).

Toutes les publications sont consultables et téléchargeables sur le site www.epe-asso.org ou sur simple demande auprès d’EpE.

(1) Air France • Air Liquide • ArcelorMittal • Axa • BASF France • Bayer France • BeCitizen • BNP Paribas • Caisse des Dépôts • Calcia • Coca-Cola Entreprise • Deloitte • EADS • Économie d’Énergie • EDF • ERM France • GDF Suez • Lafarge • La Poste • Marsh • Michelin • Mobivia • Primagaz • PSA • Renault • Rexel • RTE France • Saint-Gobain • Sanofi • Schneider Electric • Séché Environnement • Sequana• SIA Conseil • SNCF • Société Générale • Solvay S.A. • Suez Environnement • Total • Vallourec • Veolia Environnement • Vesuvius • Vinci.

Ricoh récompensé en matière d'impression écoresponsable

Fleet Performance s'enrichit d'une solution d'éco-conduite