Mon compte Devenir membre Newsletters

Le marché IT en perte de vitesse malgré des moteurs de croissance

Publié le par

Selon l'étude de Pierre Audoin Consultants, le marché IT restera atone en 2014. Si certains thèmes comme le cloud computing, le big data, le digital, la mobilité et la sécurité représentent d'importantes opportunités, le marché reste plombé par les modèles cloud et off shore.

Le marché IT en perte de vitesse malgré des moteurs de croissance

Le paradoxe est frappant. PAC révèle que le marché IT est de plus en plus clairement divisé en deux principaux segments aux dynamiques opposées : alors que "l'ancien" marché sera en chute libre, les segments "innovants" généreront une croissance à deux chiffres pour ceux qui sauront les aborder efficacement. " Le marché IT européen présente des résultats clairement inférieurs aux estimations de 2013. Et l'année 2014 ne laisse pas présager d'accélérations majeures ! Toutefois, une embellie progressive est à prévoir au cours de l'année, plus ou moins tôt selon le pays ", affirme Christophe Chalons, analyste en chef chez PAC.

Des bénéfices en retrait

Au vu de toutes les tendances censées relancer le marché des technologies de l'information, comme le cloud computing, l'analytics, le digital, la mobilité, la sécurité, etc., la situation actuelle du marché semble critique. Il apparaît une certaine stagnation des résultats de la plupart des leaders du marché IT qui ont enregistré des bénéfices stables, voire ont accusé une baisse de leurs bénéfices en 2013, à travers le monde, et en particulier sur le marché européen. Néanmoins, ces nouveaux thèmes sont en train de se matérialiser dans de plus en plus de projets d'importance croissante à travers tous les pays et tous les secteurs. Au delà des thèmes porteurs, la compréhension des enjeux métier et, par extension, la capacité des prestataires de s'engager sur des KPIs métier devient un vrai différenciateur sur le marché. " Cette compréhension sera clé pour la transformation des entreprises et drainera beaucoup d'autres projets (d'intégration mais aussi d'outsourcing) ", ajoute Franck Nassah, Senior Vice President.


A lire aussi : 1/3 des professionnels IT ignorent les risques de sécurité lors de prise en main à distance