Mon compte Devenir membre Newsletters

Quand l'impression couleur devient réfléchie

Publié le par

Les salariés font plus attention au gaspillage lorsqu'ils impriment en couleur d'après une étude réalisée par Ipsos pour Lexmark.

Les salariés semblent davantage conscients de l’impact économique et environnemental de l’impression couleur, selon une étude réalisée par l’institut Ipsos*. Ainsi, près de 70% des salariés interrogés affirment accorder une attention toute particulière à leurs impressions couleur.  En France, 81% des personnes interrogées affirment être plus vigilantes. En moyenne, les Français impriment chaque jour 9 pages en couleur contre 19 en noir et blanc.

Premier constat: un salarié sur deux affirme avoir besoin d’imprimer en couleur pour son travail. Il est surprenant de constater que c’est au sein des services marketing et communication que le besoin d’imprimer en couleur semble le moins fort (seuls 46% des personnes travaillant dans ces départements estiment en avoir besoin). L’avantage de l’impression couleur est une meilleure lisibilité et par conséquent une meilleure compréhension du document, bien qu’elle soit souvent estimée inutile ou trop chère par la direction. Pour une personne sur quatre, le résultat est plus professionnel et pour 13% cela facilite l’identification de l’entreprise.

Néanmoins, les documents en couleur représentent une partie minoritaire des impressions effectuées chaque jour. Avec une moyenne de 18 pages par jour, ce sont les Italiens qui impriment le plus grand nombre de documents en couleur. En réalisant moins d’impressions couleur, les salariés européens gaspillent moins. Avec 0,5 impressions couleur gaspillées chaque jour, les Suédois et les Hongrois font figure de bons élèves, à l’opposé des Allemands, des Italiens et des Espagnols, qui en gaspillent quotidiennement 3. Les Français déclarent gâcher 11 % de leurs impressions couleur.

Enfin, l’étude révèle qu’en moyenne, 71% des salariés européens ont accès à une imprimante couleur. La taille de l’entreprise apparaît comme un facteur non négligeable, car les salariés des petites entreprises sont sensiblement plus nombreux que ceux des grandes entreprises à pouvoir imprimer en couleur sur leur lieu de travail (76% dans les entreprises de moins de 49 salariés, contre 66% dans les entreprises de plus de 500 salariés).

*Ipsos a réalisé pour le compte de Lexmark une nouvelle enquête auprès de 6601 salariés de dix pays européens et des Émirats arabes unis afin de faire le point sur les comportements des salariés en matière d’impression.