Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salariés français impriment moins de pages inutiles

Publié le par

Si le nombre de pages imprimées par jour et par salarié est resté stable (28 pages), le nombre d'impressions jugées inutiles est en baisse (4 pages). Des chiffres inférieurs à la moyenne européenne.

Les salariés français impriment en moyenne 28 pages par jour, dont 4 le sont inutilement. Des chiffres inférieurs à la moyenne européenne puisque 31 pages sont imprimées par jour et par salarié, dont 7 inutilement. C'est ce que révèle la 3e édition de l'Observatoire des comportements d'impression en entreprise réalisée par Lexmark et Ipsos*.

Si la moyenne des pages imprimées en Europe est restée stable depuis 2007, date de la précédente édition de l'Observatoire, le nombre de pages imprimées inutilement est quant à lui légèrement en hausse (+1 page). Les salariés français font donc figure de bons élèves (-1 page), au même titre que les Suédois qui apparaissent comme les plus vertueux en Europe (18 pages imprimées par jour en moyenne, dont seulement 3 le sont inutilement).

Parmi les autres résultats de cet Observatoire, il apparaît que plus l'entreprise est grande, plus la consommation de papier est grande. Logiquement, le nombre de pages imprimées inutilement dans les grandes entreprises est plus important que dans les PME (23% contre 19%). Par ailleurs, plus de la moitié des personnes interrogées (53%) pense que l'on gaspille encore trop de papier dans la sphère professionnelle, mais seul un quart reconnaît participer à ce gaspillage. A noter enfin que les comportements d’impression varient selon le secteur d’activité. Le secteur public semble montrer l’exemple avec la consommation de papier la plus basse de tous les secteurs (31 pages). Seul le secteur des services enregistre une baisse du nombre de pages imprimées, de 36 en 2007 à 33 en 2009. 

 

* Etude réalisée par Ipsos auprès de 6601 salariés interrogés dans 10 pays européens sur leurs comportements et leurs habitudes en matière d’impression sur le lieu de travail. Les interviews ont été réalisées sur Internet du 24 juillet au 24 août 2009.